::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 14 septembre 2007 Numéro 327
Aujourd'hui en veille
Audiences du Comité de déontologie policière dans l'affaire Simon Marshall
Des taxis adapté à Sherbrooke
Diagnostic et dépistage de l’autisme à St-Jérôme
Mira offre un chien-guide à une Abitibienne
Une maison de répit pour les enfants à Montréal
PANDA prépare un colloque sur les TDAH
Cynthia ; l'adolescence quand on est amputé
L'intégration au marché de l'emploi à Laval
Tournoi d'échec de l'Association des aveugles de la Rive-sud


Audiences du Comité de déontologie policière dans l'affaire Simon Marshall
»» retour en haut

Paru le vendredi 14 septembre 2007 sur Cyberpresse.ca/Le Soleil

La policière nie avoir insisté sur l’identification de Marshall
Guy Benjamin
Le Soleil
Québec

Hélène Turgeon nie catégoriquement avoir insisté auprès de victimes ou de témoins d’agressions sexuelles pour qu’elles identifient Simon Marshall. Jamais je n’ai dit que faute d’identification, « Simon Marshall serait remis en liberté et il est dangereux », a insisté la policière qui témoignait hier pour sa défense devant le comité de déontologie.

Mme Turgeon a raconté plutôt son insistance à rencontrer la victime de l’agression sexuelle dans un ascenseur de Place Laurier le 25 juillet 2003. La victime ne s’est pas présentée à deux rendez-vous fixés par les policiers dont l’objectif était de dresser un portrait-robot de l’agresseur.

La policière a raconté s’être rendu à Plessisville pour parler avec la victime et la convaincre de la suivre à Québec pour s’entretenir avec le procureur de la Couronne. Lors de cette rencontre, Mme Turgeon a expliqué qu’elle ne voyait pas l’utilité d’exhiber à la victime une série de 12 photos parmi lesquelles apparaissait Simon Marshall.

Voilà selon elle la démonstration voulant qu’elle n’insistait pas sur l’identification de l’accusé. Sauf qu’il y a eu « parade d’identification » à la demande du procureur de la Couronne afin que la victime certifie son affirmation voulant que Marshall ne soit pas son agresseur.

En voyant la série de photos, la victime a reconnu Marshall et répété qu’il n’était pas son agresseur. Elle a alors pointé un autre suspect, puisqu’elle avait l’impression qu’elle devait absolument identifier quelqu’un.

« Peu de victimes reconnaissent leur agresseur », a témoigné Mme Turgeon. Elle voulait ainsi démontrer que l’absence d’identification d’un agresseur n’est pas un élément-clé dans la poursuite d’un dossier.

L’acquittement total de Simon Marshall a entraîné une enquête interne de la police sur le travail de la policière Turgeon. La victime de Place Laurier s’est alors plainte de l’insistance de la policière. Voilà pourquoi la sergente-détective se retrouve devant le comité de déontologie.

L’avocat de la défense, Me Robert DeBlois, a bien pris soin de faire dire à sa cliente que la jeune femme témoin de l’agression à Place Laurier, et que la victime d’une autre agression, dont fut accusé Marshall, n’avaient aucun reproche à formuler sur le travail de Mme Turgeon.

La policière subira le contre-interrogatoire du procureur du commissaire à la déontologie jeudi prochain.


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif