::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 17 janvier 2008 Numéro 370
Aujourd'hui en veille
Développements dans le dossier de l'accessibilité du métro
Des tests sanguins pour déceler des anomalies chez le foetus
Une étude pour la prise d'antipsychotique et l'activité physique
Le chant comme thérapie pour des personnes ayant de problèmes de santé mentale
De nouveaux minibus à Para transpo
Des personnes en fauteuil roulant dénoncent les méthodes de déneigement à Ottawa
Oscar Pistorius en appel de la décision de l'IAAF


Développements dans le dossier de l'accessibilité du métro
»» retour en haut

Paru le jeudi 17 janvier 2008 sur Le Devoir

Le métro sera rendu accessible aux handicapés
Stéphane Baillargeon
Édition du jeudi 17 janvier 2008
Mots clés : métro, STM, handicapés, Transport en commun, Montréal

Les travaux pour faciliter l'accès au métro de Montréal aux personnes à mobilité réduite débuteront ce printemps. La première installation d'ascenseurs se fera à la station Lionel-Groulx, selon les informations obtenues par Le Devoir. Quatre autres stations de la ligne 2-Orange (Côte-Vertu, Bonaventure, Berri-UQAM et Henri-Bourassa) seront ensuite équipées à neuf.

Ce chantier de mise aux normes d'une partie du réseau coûtera environ 50 millions. Les aménagements devraient être terminés vers la fin de 2010.

Les équipements favorisant la mobilité des usagers profitent aux fauteuils roulants comme aux poussettes, aux touristes chargés de paquets comme aux climacophobes (ceux qui ont peur des escaliers, mobiles ou pas). La Société de transport de Montréal (STM), responsable du métro, assure plus de 360 millions de déplacements de passagers par année.

«Enfin, ça commence!», commente Mathilde Le Bouëdec, coordonnatrice du Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de l'île de Montréal (RUTA). Pour elle, ces travaux ne vont pas seulement profiter à toute la population, ils vont aussi témoigner de la largeur d'esprit de la collectivité tout entière. «Le niveau d'accessibilité reflète le niveau d'ouverture de la société, résume Mme le Bouëdec. Quand le métro de Montréal a été inauguré, il n'y avait pas une seule station accessible, et maintenant le transport adapté répond à environ 7000 demandes par jour.»

Le transport adapté offre un service de porte à porte. Le service a connu une augmentation d'achalandage de 40 % depuis 2003. «L'accessibilité des stations de métro devrait aussi permettre de libérer une partie du transport adapté des demandes croissantes de la population vieillissante», poursuit la coordonnatrice du RUTA. En 2020, un cinquième de la population aura plus de 65 ans.

Pour l'instant, seules les trois récentes stations de Laval sont équipées d'ascenseurs. Vers 2011, avec les cinq ajouts probables, le réseau devrait compter huit stations accessibles sur ses 68, et encore, seulement sur la ligne 2-Orange. «Nous ne sommes pas en retard et tout se déroule comme prévu», dit Mariane Rouette, porte-parole de la STM.

Le rapport du Comité sur l'accessibilité du métro de Montréal de 2002 suggérait en fait de modifier six stations (les cinq prévues plus celle de Longueuil) avant 2006 et d'augmenter le rythme de «rétro-installation» à quatre par année au cours des quinze années suivantes. En 2010, le réseau aurait déjà compté 25 stations plus accessibles.

Dans les faits, les trains eux-mêmes demeurent hors d'usage pour certains handicapés. La procédure d'installation d'une passerelle de métal portative pour accéder aux rames s'avère bien compliquée. L'Association lavalloise pour le transport adapté (ALTA) conseille même à sa clientèle de ne pas emprunter les trois stations de son territoire en raison de ces problèmes posés par les rampes d'accès aux voitures.

«Il faudra ajuster l'équipement», explique Éric Fortin, directeur général de l'ALTA. La phase des derniers tests de la passerelle redessinée devrait se terminer début mars. «De toute façon, il s'agit d'une mesure temporaire puisque les nouvelles voitures du métro seront mieux conçues.»

Québec annonçait en mai 2006 l'octroi direct à Bombardier d'un contrat de 1,2 milliard de dollars pour le remplacement de 336 voitures de la flotte du métro. La semaine dernière, la Cour supérieure donnait raison au géant concurrent français Alstom, qui réclame le droit de participer à un appel d'offres public en bonne et due forme pour cet alléchant contrat. Quoi qu'il arrive, il semble acquis que les nouvelles voitures, en service vers 2015, respecteront le critère de l'accessibilité universelle, au moins les normes nord-américaines, bien en retard sur celles de l'Europe...

 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif