::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 22 février 2008 Numéro 385
Aujourd'hui en veille
L'AQRIPH interpelle le chef de l'opposition officielle
Financement des organismes communautaires
Newton, Einstein, Orwel et le syndrome d'asperger
Triste parcours en prison d'un homme ayant une déficience intellectuelle
Financement des maisons de répit en santé mentale
La narcolepsie, une incapacité méconnue
Nouvelle ressource de répit pour les enfants ayant une trisomie 21
Une ressource de répit en difficulté financière
Richard Bilodeau désire sensibiliser la population aux problèmes de santé mentale
Le CRDI de Québec s’installe dans ses nouveaux locaux
Le kiné-baladi pour soulager la fibromyalgie
2e Journée contact du CAMO PH


L'AQRIPH interpelle le chef de l'opposition officielle
»» retour en haut

Paru le vendredi 22 février 2008 sur AQRIPH

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate
LA POSITION DU CHEF DE L’OPPOSITION EST INQUIÉTANTE POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

Québec, le 22 février 2008 – L’Alliance Québécoise des Regroupements régionaux pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AQRIPH) interpelle le chef de l’opposition, monsieur Mario Dumont, quant à l’annonce de sa position concernant le rapport du Groupe de travail sur le financement du système de santé, présidé par monsieur Claude Castonguay.

L’AQRIPH demande que l’Action Démocratique du Québec n’encourage pas l’introduction d’un système de santé et de services sociaux à deux vitesses. L’instauration d’un tel système drainerait des professionnels du secteur public, où une grande pénurie de main d’œuvre est actuellement éprouvée, vers le secteur privé. Ce système parallèle ne ferait qu’augmenter les listes d’attente du système public, tout en laissant pour compte les personnes moins nantis et en plus grande situation de vulnérabilité. Les personnes handicapées étant parmi les plus démunies de la société québécoise, elles seraient donc davantage affectées par l’instauration d’un tel régime.

De plus, l’AQRIPH maintient sa position à l’effet que les personnes handicapées ne doivent pas avoir à assumer de coûts supplémentaires afin de compenser leurs limitations fonctionnelles et que l’État doit en assumer l’entière responsabilité. En vertu d’un décret ministériel de 1988, l’État a l’obligation d’adopter des mesures compensant ces coûts et doit également éviter de mettre en œuvre des mesures qui vont à l’encontre de ce principe. L’AQRIPH réitère qu’il est impératif de maintenir des services universels, gratuits, de qualité, et ce, dans toutes les régions du Québec.

L’accès et la qualité des services sont également compromis par l’appel à la performance lancé par le Groupe de travail. Offrir une récompense aux médecins selon leur efficacité peut facilement entraîner de mettre sur la voie d’évitement les clientèles les plus vulnérables, qui nécessitent plus de temps d’intervention ou ont besoin de soins plus complexes, dont les personnes handicapées font également parties.

L’AQRIPH est en désaccord avec l’augmentation de la contribution financière de la population, ainsi que la remise d’un « T4-santé » afin de responsabiliser le citoyen et lui faire prendre conscience des coûts des soins prodigués. Cette mesure ne ferait qu’accentuer la précarité financière que vivent déjà les personnes ayant des limitations fonctionnelles et accroître leur sentiment de n’être qu’un fardeau financier pour la société québécoise.

L’Alliance entend une fois de plus poursuivre ses démarches auprès des instances gouvernementales pour que les 595 690 personnes handicapées du Québec ne soient pas oubliées et puissent obtenir toutes les réponses à leur besoin, en assurant ainsi leur pleine participation sociale.

L’AQRIPH a pour mission principale de promouvoir les intérêts et défendre les droits des personnes handicapées et de leur famille. Plus de 350 organismes de base, formés par des personnes handicapées et des parents, rassemblés au sein de 17 regroupements d’organismes de promotion qui s’unissent pour constituer l’instance nationale de concertation des régions qu’est l’AQRIPH.


- 30 -


Source : Julie Tremblay, adjointe à la direction de l’AQRIPH
1173, Boul. Charest Ouest, Québec (Québec) G1N 2C9,
Téléphone : (418) 694-0736, Télécopieur : (418) 694-9657
Courriel : aqriph@aqriph.com, Site web : www.aqriph.com


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif