::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 25 avril 2008 Numéro 406
Aujourd'hui en veille
Compensation équitable des incapacités
Les Soupapes de la Bonne humeur font l'acquisition d'un immeuble
La communauté soutient l’intégration d’un enfant en garderie
La Ville de Sept-Îles adopte son plan d’action
La maison de la culture Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles accessible
Un timbre pour célébrer le 100e anniversaire du MAB
Des audiences publiques pour améliorer le transport adapté


Compensation équitable des incapacités
»» retour en haut

Paru le vendredi 18 avril 2008 sur L'Écho de Frontenac

opinions
Attends ton tour!
En 1988, le conseil des ministres du Québec vote à l'unanimité la «compensation du handicap». Ainsi, le gouvernement acquiesce aux demandes des regroupements de personnes handicapées. Les personnes vivant avec un handicap demandent de ne plus payer de leurs poches pour leur handicap.
Selon une recherche menée par Patrick Fougeyrollas pour l'Office des personnes handicapées, on estime que chaque personne handicapée débourse en moyenne, chaque mois, une somme de 250$. Ceci, pour des biens et des services directement reliés à son handicap.
L'ancien président de l'OPHQ, Norbert Rodrigue, reconnaissait dans un communiqué de presse de 1 'OPHQ, la disparité entre les programmes d'indemnisation et de compensa¬tion du handicap. Dans l'étude, on reconnaît les coûts supplémentaires apportés par le handicap pour les médicaments, l'aide domestique, le transport, l'adaptation de véhicule et de domicile. On recommande de com¬penser les déficiences, les incapacités et les situations de handicap selon les besoins et non le statut.

Toujours selon M. Rodrigue, le système actuel génère des situation d'iniquités. L'évaluation de l'incapacité et la détermination des besoins manquent d'uniformité et les évaluations sont souvent répétitives. La définition des clientèles admissibles se fait selon son statut: travailleur, accidenté de la route, victime d'un acte criminel. Les autres se retrouvent sur la sécurité du revenu donc, dans un état de pauvreté considérable.


Depuis ce temps, les ponts du Québec s'écroulent, les écoles sont dans un état de décrépitude avancé, le réseau routier est à refaire, les universités manquent d'argent. Du côté fédéral, les personnes handicapées espéraient des retombées des surplus. Main non! Le gouvernement a décidé de les flamber à coup de milliards en Afghanistan.

Les personnes handicapées demandent au gouvernement d'instaurer cette compensation des coûts du handicap tel que voté. Elles croient qu'elles aussi, après vingt ans, elles devraient apparaître dans la liste des priorités.
Maurice Richard


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif