::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 16 mai 2008 Numéro 415
Aujourd'hui en veille
Compressions à la CS des Hautes-Rivières
Le CCD salue l'entrée en vigueur de la Convention de l'ONU
Nouvelle recherche sur le diagnostique précoce de l'autisme
Loi sur les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario


Compressions à la CS des Hautes-Rivières
»» retour en haut

Paru le vendredi 16 mai 2008 sur Canoë.ca

Mise à jour: 16/05/2008 07:14
Commission scolaire des Hautes-Rivières
Les élèves en difficulté écopent
(Journal de Montréal) Jean-Philippe Pineault
Journal de Montréal

Étouffée par un déficit de 2 M$, la Commission scolaire des Hautes-Rivières (CSHR), sur la Rive-Sud, sabre dans les ressources destinées aux élèves qui en arrachent le plus.

Dès la prochaine rentrée en septembre, sept groupes d'élèves ayant des difficultés d'apprentissage seront abolis, explique la commission scolaire située à Saint-Jeansur- Richelieu dans une lettre envoyée aux membres du personnel cette semaine.

Ces groupes du primaire s'adressent à des élèves ayant des difficultés graves, des déficiences intellectuelles, des difficultés langagières et un retard du développement.

Les jeunes qui ne pourront plus jouir de ce service seront intégrés dans des classes régulières. Certains de ces élèves présentent jusqu'à deux ans de retard.

«Ces élèves vont avoir une grande difficulté à suivre le groupe», lance Jacynthe Côté, présidente du Syndicat de l'enseignement des Hautes-Rivières, ajoutant que l'intégration de ces jeunes risque aussi d'avoir un effet sur le groupe.

Quelque 84 postes d'enseignants vont aussi disparaître, faisant passer le nombre de 1 097 à 1 013.

Moins d'élèves, moins de revenus

La clientèle étudiante de la CSHR est en chute libre. Depuis l'année scolaire 2004-2005, le nombre d'élèves a fondu de 1 695 jeunes.

Cette tendance ne risque pas de s'essouffler au cours des prochaines années, selon les projections du ministère de l'Éducation. D'ici 2012-2013, la commission scolaire pourrait perdre 873 élèves supplémentaires.

Les pertes de revenus liées à cette baisse de clientèle représentent plus de 2,2 M$ pour les cinq prochaines années.

Piger dans les poches des parents


Plutôt que de couper dans les services aux élèves en difficulté, le syndicat des profs est d'avis qu'on aurait pu demander aux parents de contribuer davantage afin de garder les ressources intactes.

«On aurait pu faire le débat sur l'exigence de frais à l'heure du midi. On est l'une des seules commissions scolaires qui ne demande rien», affirme Mme Côté. Une contribution de 50 ¢ par élève aurait permis de récupérer 500 000 $, selon ses estimations.

La Commission scolaire des Hautes-Rivières a refusé de commenter les coupes à venir.


Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif