::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 22 mai 2008 Numéro 417
Aujourd'hui en veille
Dévoilement des lauréats du Prix À part entière
Lancement de la Semaine québécoise des personnes handicapées
Des billets de banque plus accessible
Kéroul lance la 7e édition du répertoire Le Québec accessible


Dévoilement des lauréats du Prix À part entière
»» retour en haut

Paru le jeudi 22 mai 2008 sur L'Inclusif

L’Office des personnes handicapées du Québec a dévoilé, ce jeudi, les lauréats des Prix A part entière. Ce prix rend hommage aux personnes et aux organisations qui ont contribué à améliorer la participation sociale des personnes handicapées.

Les Prix hommage A part entière seront décernés lors d'une soirée gala qui se tiendra le 2 juin prochain à Montréal dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées. Cette soirée sera animée par les parrains d'honneur MM. Gaston L'Heureux et Mathieu Gratton. Le porte-parole de la Semaine, M. Martin Deschamps, sera également présent.

Félicitation à tous les lauréats !

Lauréats nationaux : Madame Pierrette Laperle et la Commission scolaire Lester B. Pearson

Madame Pierrette Laperle

Depuis le début des années 1970, cette dame est de tous les combats qui ont fait évoluer l'intégration sociale des personnes handicapées. Très impliquée dans son milieu, son engagement dépasse la seule région de la Montérégie. Profondément convaincue du droit à l'égalité, c'est une battante née qui sera partout où il faut qu'elle soit pour défendre ses convictions.

En 1976, Mme Laperle fonde avec d'autres militants le Groupement des associations des personnes handicapées de la Rive-Sud de Montréal. Elle a fait du transport adapté son cheval de bataille privilégié durant plus de 25 ans. Education, transport, emploi, accessibilité, soutien à domicile, répit, elle a porté les revendications des personnes handicapées et de leur famille auprès des élus et des dirigeants locaux et provinciaux. Il faut de l'inspiration et de l'audace pour défendre avec tant d'ardeur les droits des personnes handicapées, et inspirée et audacieuse Pierrette Laperle l'est certainement.

La Commission scolaire Lester-B.-Pearson

Avec un taux d'intégration de 95 % de ses élèves handicapés en classe ordinaire, la Commission scolaire Lester-B.-Pearson (CSLBP) fait la preuve qu'il est possible de faire de l'intégration des élèves handicapés une règle et non une exception. Depuis sa création en 1998, cette commission scolaire, sise à Dorval, dispose d'une Politique pour les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage.

A la CSLBP, on s'est organisé pour faire de l'intégration une réussite. Des enseignants ressources, des préposés à l'intégration et des techniciens, des psychologues, des orthophonistes, des ergothérapeutes et des conseillers sont présents dans toutes les écoles et apportent leur soutien tant aux élèves et à leur famille qu'au personnel enseignant. La commission scolaire a également pris différentes initiatives telles que la création d'un Centre d'excellence pour les troubles du spectre autistique et d'un programme travail-études pour faciliter la transition des élèves ayant une déficience intellectuelle vers le travail et l'autonomie, et la formation d'une équipe dédiée aux problématiques de santé mentale. Bref, la Commission scolaire Lester-B.-Pearson est un modèle de haut intérêt dans le domaine de
l'intégration scolaire.

Les lauréats régionaux sont :

Bas Saint-Laurent : Entreprise Impression Alliance 9000

Située à Amqui, Impressions Alliance 9000 est une entreprise adaptée qui compte 135 personnes handicapées pour assurer sa production. Sa philosophie de gestion, axée sur l'intégration des personnes handicapées, permet à ces personnes de développer leur potentiel et d'acquérir des compétences.

Les employés d'Impressions Alliance 9000 se sentent valorisés et sont fiers d'y travailler. Ils peuvent compter sur le soutien de leur employeur qui, selon leurs besoins, leur apporte une aide concrète. En plus, le salaire moyen qui y est offert est le plus élevé de toutes les entreprises adaptées du Québec.

Saguenay-Lac-Saint-Jean ; Madame Lorraine Tremblay

Fondatrice du Groupe d'Action communautaire de Falardeau, madame Lorraine Tremblay s'est investie sans compter, depuis trente ans, pour améliorer la vie des personnes les plus démunies dont les personnes handicapées. Les réalisations sont nombreuses : formation de base en français, mathématiques et autres; formation pour les bénévoles, transport adapté; service de cafétéria et distribution de 7 500 repas annuellement; service de prêt d'équipements spécialisés.

Avec le Groupe d'Action communautaire, Lorraine Tremblay dirige également un centre de jour dont la mission est de briser l'isolement des personnes handicapées en organisant diverses activités et sorties. Durant ses temps libres, elle aide certaines personnes à réaliser leur rêve en organisant des activités de financement.

Capitale-Nationale ; Adaptavie

Fondé en 1980 et situé à Québec, Adaptavie est le plus important service communautaire en activité physique pour personnes handicapées de la région. Il offre plusieurs programmes d'activités physiques et sportives adaptées, en salle comme à la piscine, dont les personnes handicapées tirent de nombreux bienfaits. Des accompagnateurs et un personnel spécialisé assurent un encadrement adéquat. Un de ses programmes d'activités permet d'offrir du répit aux familles pour une demi-journée, une journée ou une semaine.

Cet organisme contribue à maintenir ou à améliorer la santé et le bien-être des personnes handicapées, et il favorise leur participation sociale. Depuis sa création, Adaptavie a vu le nombre de participants passer de 50 à 770, ce qui traduit bien la nécessité d'une telle ressource. Plus de 400 bénévoles et 90 employés assurent son succès.

Mauricie ; Madame Doris Dubé

Madame Doris Dubé est l'instigatrice du projet Premier Envol dont l'objectif est la construction à Louiseville de logements pour les personnes handicapées nécessitant de la supervision. En 2001, elle se met à la tâche pour réaliser cet ambitieux projet qui exige une somme colossale de travail pour réunir les fonds nécessaires. Bien que plusieurs organismes y contribuent financièrement, ce n'est pas suffisant. Elle devra tenir de nombreuses activités de financement pour y arriver.

Finalement, le projet s'est réalisé l'an dernier, en partenariat avec le Centre de services en déficience intellectuelle de la Mauricie et du Centre-du-Québec, le Centre de réadaptation Interval et le Centre de santé et de services sociaux de Louiseville. Premier Envol, en plus de permettre à des personnes handicapées d'accroître leur autonomie, est devenu un modèle. Depuis, Doris Dubé s'emploie à faire bénéficier de son expertise les organismes qui désirent établir un projet semblable chez eux.

Estrie ; Monsieur Luc Mascolo

En 1982, M. Mascolo a été une des premières personnes sourdes à graduer dans un cégep. Technicien en génie civil, il occupe cette fonction à la Ville de Sherbrooke depuis de nombreuses années. Actif dans son milieu depuis trente ans, il est devenu un pilier incontournable du développement de l'enseignement de la langue des signes et de la formation des interprètes de la région.

En outre, grâce aux efforts du service d'interprétation que préside M. Luc Mascolo, l'Estrie est la première région du Québec à pouvoir bénéficier, aux frais des organismes municipaux de surcroît, de services d'interprétation, et ce, depuis plus de vingt ans. Promotion, sensibilisation, implication dans l'implantation de programmes ont été l'objet de ses multiples interventions au cours de ces années qui, toutes, visaient une meilleure intégration des personnes sourdes à la communauté estrienne.

Montréal ; Le Théâtre Aphasique

Fondé en 1995, le Théâtre Aphasique offre aux personnes aphasiques une opportunité de développer leur aisance à communiquer en explorant de nouveaux moyens d'expression. En concertation avec divers partenaires des milieux de la réadaptation, universitaire et associatif, les ateliers d'art dramatique offerts s'inscrivent dans le prolongement des efforts de réadaptation.

Les bienfaits de ces ateliers sont nombreux pour les personnes aphasiques : amélioration de la communication, diminution de l'isolement, joie de vivre, meilleure estime de soi. Outil formidable de sensibilisation, de promotion et de valorisation personnelle, le théâtre procure aux comédiens une reconnaissance sociale de leur talent et de leur courage. En outre, l'approche innovatrice développée par le Théâtre Aphasique intéresse déjà plusieurs pays : France, Belgique, Portugal, Mexique.

Laurentides ; Monsieur Alexandre Poce

A l'âge de 17 ans, un accident au hockey laisse Alexandre Poce tétraplégique. Malgré tout, il poursuit ses études et devient avocat à l'âge de 28 ans. En 2000, il accepte la direction générale de la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière et il réussit à accroître les fonds amassés annuellement de façon considérable. Ces fonds serviront entre autres à la création d'une unité de recherche clinique sur les blessés médullaires au Centre universitaire de santé McGill.

Motivateur hors pair, il reste très actif dans le milieu du hockey auprès des jeunes joueurs et fait de la sensibilisation auprès des élèves du secondaire et du primaire. En 2002, il copréside une campagne de sensibilisation à Blainville au regard du respect des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées. En 2005, il publie son histoire sous le titre «Alexandre Poce, messager de l'espoir».

Momtérégie ; Ville de Sainte-Julie

La Ville de Sainte-Julie propose à ses résidants une programmation d'activités de loisir diversifiée. Notamment, un programme de camps de jour spécialisés offre, durant tout l'été, des activités adaptées aux enfants ayant une déficience physique, intellectuelle ou autres. Par ailleurs, la Ville a fait un pas de plus vers l'intégration en accueillant des enfants handicapés dans les camps de jour réguliers. Ils sont pris en charge, selon un ratio de un animateur pour un ou deux enfants, afin de favoriser leur intégration au groupe. Ce service est offert sans frais supplémentaires.

En outre, la municipalité accorde un soutien financier annuel à La Clé des champs, un organisme qui planifie diverses activités destinées aux jeunes handicapés chaque samedi, de septembre à mai, en plus d'offrir un soutien technique et les conseils d'une personne-ressource. De plus, la municipalité a aménagé en 2004, en collaboration avec la Commission scolaire des Patriotes, une aire de jeu adaptée aux enfants handicapés.

Côte-Nord-Nord-Du-Québec ; L’Espoir de Shelma

L'Espoir de Shelna compte aujourd'hui douze employés, dont une travailleuse sociale et huit animatrices. Six chambres sont disponibles, autant pour le répit et le gardiennage, que pour l'hébergement. En plus des quatre résidents permanents, cinq à six autres personnes fréquentent le centre de jour quotidiennement. Ces services soulagent les familles au sein desquelles vit une personne handicapée en leur accordant un peu de répit, et ce, tout en leur permettant de ne pas quitter leur région.

Centre-Du-Québec ; Comité consultatif de la politique d'accessibilité universelle

Le CCPAU fut créé en janvier 2000, à la suite de l'adoption d'une politique d'accessibilité universelle par la Ville de Victoriaville qui, à l'époque, était la quatrième à le faire au Québec. La Ville alloue un budget annuel pour l'embauche d'un chargé de projet à mi-temps et le fonctionnement du comité.

Avec beaucoup de créativité, le Comité consultatif a réussi à faire des merveilles avec peu : programme Secours adaptés, campagne de sensibilisation aux espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées, travaux d'accessibilité universelle effectués sur les édifices et les infrastructures municipales, etc. Certaines de ces réalisations ont été particulièrement innovatrices, par exemple son programme de prêt de vélos adaptés qui lui a valu quelques prix. Au fil des années, le CCPAU, grâce à son expertise, est devenu une référence pour d'autres municipalités, et même pour l'outre-mer puisqu'il a de fréquents contacts avec l'Association des paralysés de France

Outaouais ; L'Association pour l'intégration communautaire

L'APICO a mis en place un programme d'apprentissage à l'utilisation du transport en commun régulier de la ville de Gatineau pour les personnes ayant une déficience intellectuelle. Cette action, comme bien d'autres depuis sa fondation, s'inscrit parfaitement dans la mission de l'Association qui consiste à favoriser leur intégration sociale et communautaire.

De projet-pilote, le programme d'apprentissage est devenu permanent en 2001. Connu et reconnu par de nombreux organismes communautaires et publics, ses répercussions sont d'ailleurs significatives : chaque personne intégrée au service de transport en commun régulier libère environ 480 déplacements annuels qui, autrement, auraient dû être faits par le transport adapté. Il fait la preuve indéniable que le partenariat et la concertation sont profitables à la fois pour les personnes handicapées et pour la communauté.

Chaudière-Appalaches ; L’entreprise Perfect Bois

Installée à Saint-Henri de Lévis depuis 1996, Perfect Bois est une entreprise spécialisée entre autres dans la transformation de bois d'oeuvre, qui emploie une cinquantaine de travailleurs. Elle a ceci de particulier qu'elle croit depuis longtemps aux vertus de l'intégration des personnes handicapées sur le marché du travail régulier.

En une dizaine d'années, Perfect Bois a embauché neuf personnes handicapées. Cinq d'entre elles y travaillent encore dont une depuis plus de dix ans, ce qui est un phénomène rare pour une PME. Au sein de l'entreprise, elles ont les mêmes droits que les autres, progressent dans l'échelle salariale et disposent d'une assurance collective. De plus, elles bénéficient du support de leur employeur qui adapte l'encadrement de chacun selon ses besoins et fait preuve de souplesse dans les horaires. 

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ; Madame Gaetane Cummings

Mme Gaetane Cummings est présidente du Comité d'action pour un accès sans obstacles (CAPASO) qu'elle a elle-même fondé il y a quelques années. Positive et passionnée, elle a su insuffler son dynamisme à cet organisme qui, depuis sa création, multiplie les réalisations : formations aux ingénieurs et architectes, plans stratégiques, études sur l'accessibilité locale des lieux publics, création du prix Méritas «Accès sans obstacles» décerné à une entreprise locale s'étant démarquée en cette matière, accessibilité aux installations sportives, etc.

Il faut également souligner qu'avec moins de 15 000 habitants, la municipalité des Iles-de-la-Madeleine est une des rares municipalités ayant adopté une politique d'accessibilité universelle sans y être obligée. Encore une fois, Gaetanne Cummings et le CAPASO ne sont certes pas étrangers à cette initiative remarquable.

Abitibi-Témiscamingue ; La Ressource pour personnes handicapées

Située à Rouyn-Noranda, le moteur principal de la Ressource pour personnes handicapées Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec est la tenue annuelle d'un téléthon régional. Depuis 1997, 2,75 millions de dollars ont été amassés et ont permis d'offrir des services directs aux personnes handicapées de la région.

En plus de la promotion des droits et de la sensibilisation de la population à leur condition, la Ressource assume la gestion de divers programmes destinés aux personnes handicapées : l'octroi des aides techniques et des fournitures médicales, l'oxygénothérapie à domicile et le service régional d'interprétation pour les personnes sourdes. Elle s'est aussi associée à la fondation de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue pour remettre annuellement six bourses de cinq cent dollars à des étudiants handicapés poursuivant des études universitaires.

Lanaudière ; La Corporation les enfants de ma rue

Située à Joliette, la Corporation les enfants de ma rue offre gratuitement aux écoles qui le désirent un programme de sensibilisation à la situation des personnes handicapées. Depuis 1991, plus de 60 000 élèves ont été visités. Le programme est composé d'ateliers qui sont animés par un groupe de huit marionnettes géantes qui s'adressent aux enfants dans un langage accessible. Six d'entre elles sont des personnages ayant une incapacité intellectuelle, visuelle ou auditive, une paralysie cérébrale, des troubles d'apprentissage ou de la communication.

En outre, la Corporation les enfants de ma rue offre un soutien direct à l'intégration scolaire, car de plus en plus d'enfants handicapés fréquentent le milieu scolaire régulier. Le programme vise à rendre les conditions d'intégration les plus favorables possible pour que l'enfant handicapé se sente accepté par ses pairs.

Laval ; L'équipe enseignante des Services de formation à l'intégration sociale

Composé de neuf personnes, le personnel enseignant des SFIS forme une équipe «tricotée serrée» dont l'objectif commun est de permettre aux personnes ayant des difficultés d'apprentissage et d'adaptation d'être le plus autonome possible et de leur donner les moyens d'apporter leur contribution à la société. Selon leurs besoins respectifs, les Services visent à favoriser le développement de différentes habiletés.

L'équipe travaille en concertation avec les divers partenaires du milieu communautaire et maintient le contact avec les organismes qui offrent déjà des services aux adultes fréquentant le Centre, mais aussi avec leurs parents, leur famille d'accueil ou leur résidence selon le cas. L'engagement du personnel enseignant à l'égard de ses élèves est exemplaire, et la force de cette équipe réside dans sa cohésion.

Paru jeudi 22 mai 2008 sur CNW – Telbec

Madame Pierrette Laperle et la Commission scolaire Lester-B.-Pearson: lauréats nationaux du Prix A part entière

DRUMMONDVILLE, QC, le 22 mai /CNW Telbec/ - L'Office des personnes handicapées du Québec tient à féliciter madame Pierrette Laperle (catégorie «personne») et la Commission scolaire Lester-B.-Pearson (catégorie «organisme»), toutes deux lauréates nationales du Prix A part entière. Ce prix rend hommage aux personnes et aux organisations qui ont contribué à améliorer la participation sociale des personnes handicapées.

Madame Pierrette Laperle

Depuis le début des années 1970, cette dame est de tous les combats qui ont fait évoluer l'intégration sociale des personnes handicapées. Très impliquée dans son milieu, son engagement dépasse la seule région de la Montérégie. Profondément convaincue du droit à l'égalité, c'est une battante née qui sera partout où il faut qu'elle soit pour défendre ses convictions.

En 1976, Mme Laperle fonde avec d'autres militants le Groupement des associations des personnes handicapées de la Rive-Sud de Montréal. Elle a fait du transport adapté son cheval de bataille privilégié durant plus de 25 ans. Education, transport, emploi, accessibilité, soutien à domicile, répit, elle a porté les revendications des personnes handicapées et de leur famille auprès des élus et des dirigeants locaux et provinciaux. Il faut de l'inspiration et de l'audace pour défendre avec tant d'ardeur les droits des personnes handicapées, et inspirée et audacieuse Pierrette Laperle l'est certainement.

La Commission scolaire Lester-B.-Pearson

Avec un taux d'intégration de 95 % de ses élèves handicapés en classe ordinaire, la Commission scolaire Lester-B.-Pearson (CSLBP) fait la preuve qu'il est possible de faire de l'intégration des élèves handicapés une règle et non une exception. Depuis sa création en 1998, cette commission scolaire, sise à Dorval, dispose d'une Politique pour les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage.

A la CSLBP, on s'est organisé pour faire de l'intégration une réussite. Des enseignants ressources, des préposés à l'intégration et des techniciens, des psychologues, des orthophonistes, des ergothérapeutes et des conseillers sont présents dans toutes les écoles et apportent leur soutien tant aux élèves et à leur famille qu'au personnel enseignant. La commission scolaire a également pris différentes initiatives telles que la création d'un Centre d'excellence pour les troubles du spectre autistique et d'un programme travail-études pour faciliter la transition des élèves ayant une déficience intellectuelle vers le travail et l'autonomie, et la formation d'une équipe dédiée aux problématiques de santé mentale. Bref, la Commission scolaire Lester-B.-Pearson est un modèle de haut intérêt dans le domaine de l'intégration scolaire.

Selon le président du conseil d'administration de l'Office des personnes handicapées du Québec, M. Martin Trépanier, ce genre d'initiative doit être souligné. «Il est important de mettre en lumière toutes ces réalisations qui permettent de rendre la société québécoise plus inclusive à l'endroit des personnes handicapées. Aussi, le Québec peut être fier du dynamisme et de l'engagement d'une personne comme Mme Pierrette Laperle et d'un organisme comme la Commission scolaire Lester-B.-Pearson à cet égard», a-t-il déclaré.

Le Prix hommage A part entière sera décerné à Mme Laperle et à la CSBLP lors d'une soirée gala qui se tiendra le 2 juin prochain à Montréal dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées. Cette soirée sera animée par les parrains d'honneur MM. Gaston L'Heureux et Mathieu Gratton. Le porte-parole de la Semaine, M. Martin Deschamps, sera également présent.

L'Office

Dans le but de favoriser l'intégration scolaire, professionnelle et sociale des personnes handicapées, l'Office a pour mandat général de veiller à la coordination des actions relatives à l'élaboration et à la prestation des services qui leur sont destinés ainsi qu'à leur famille. L'Office les informe, les conseille, les assiste et fait des représentations en leur faveur, tant sur une base individuelle que collective.

Communication adaptée

Ce communiqué est disponible en médias adaptés. Pour l'obtenir, composez le 1 800 567-1465 ou par téléscripteur le 1 800 567-1477, ou encore par courriel à communications@ophq.gouv.qc.ca.

Source : Service des communications
Pour renseignements : Michel Morel
819 475-8618
www.ophq.gouv.qc.ca


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif