::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 17 juin 2008 Numéro 428
Aujourd'hui en veille
Réaction du mouvement PHAS au plan d'action sur l'accès aux services
Réaction du CRADI au plan d'action sur l'accès aux services
Projet de loi modifiant la Loi sur le taxi
Projet de loi sur le fond de soutien aux proches aidants
La FADOQ et le recours collectif sur les frais de buanderie en CHSLD
Pénurie d'ergothérapeutes en Gaspésie
Guide sur la sclérose en plaque
Réflexion sur le projet de loi ontarien en déficience intellectuelle
Plan d'action européen sur la santé mentale


Réaction du mouvement PHAS au plan d'action sur l'accès aux services
»» retour en haut

Paru le vendredi 13 juin 2008 sur Mouvement PHAS

Communiqué de presse

Le Mouvement PHAS réagit au plan d’accès sur l’accès aux services

MONTRÉAL, le 13 juin 2008- Tout d’abord le mouvement PHAS salue la sortie du plan d’accès pour les personnes handicapées que nous attendions depuis plus d’un an. Il symbolise pour nous un pas de plus vers un accès plus rapide aux services sociaux et de santé pour les personnes handicapées. Rappelons-nous qu’actuellement c’est plus de 11 000 personnes handicapées qui sont attente, autant des enfants que des adultes. La situation actuelle est inacceptable et on se doit d’y trouver des solutions. Le plan d’accès en est une qui met en place des mesures intéressantes visant une amélioration d’un réseau où les listes d’attente sont devenues la norme. Mais il soulève aussi quelques inquiétudes que nous trouvons importantes à relever.

Premièrement nous questionnons son modèle théorique qui est calqué sur un modèle médical (niveau de priorité des demandes, situation de crise etc.) qui n’est pas toujours approprié aux situations vécues par les personnes handicapées. Nous avons l’impression que l’accès aux services passe essentiellement par des situations de crise. Pourtant les personnes handicapées ont des besoins importants de services de support et d’accompagnement, pour leur intégration et leur maintien dans la communauté, sans lesquels elles finiront par se retrouver dans une situation d’urgence. Le plan d’accès proposé repousse à plus tard la réponse à leurs besoins.

Deuxièmement, bien que nous approuvions la priorité accordée aux enfants, il est vrai que l’absence de services, surtout ceux en bas âge, entraîne de graves conséquences dans le développement, il ne faut toutefois pas oublier les autres. Il y a aussi les jeunes et les adultes, pour qui les services de réadaptation peuvent faire la différence entre vivre en société et survivre.

Troisièmement le plan d’accès propose des modalités d’accès aux services sans tenir compte de l’absence de certaines conditions pour les réaliser. Notamment qu’il faut des ressources formées et en nombre important dans les CSSS pour que ceux-ci puissent jouer pleinement leur rôle de service de première ligne. Où et comment, le MSSS va trouver les ressources professionnelles (orthophoniste, ergothérapeute etc.), actuellement en pénurie dans les CSSS et les CR ? Le plan vise à assurer un meilleur accès aux services sans proposer la mise en place des conditions nécessaires.

Finalement on peut aussi se demander si le plan proposé est réellement adapté à tous les types de déficiences ? Peut-on penser l’accès aux services sociaux et de santé de la même façon pour une personne ayant une déficience motrice, que pour une personne ayant une déficience intellectuelle ou un TED. À l’origine le MSSS avait proposé deux plans distincts qui ont été rassemblés en cours de route. Pourtant certaines spécificités importantes ont été laissées de côté alors qu’elles auraient dû se retrouver dans ce document.

Le plan déposé par le Ministre Couillard va certes améliorer l’accès aux services pour certaines personnes. Par contre il peut en laisser d’autres complètement dépourvues. C’est pourquoi le mouvement PHAS suivra de près la mise en œuvre du plan en souhaitant qu’il ouvre la porte aux 11 000 personnes en attente et à leur famille.

Le Mouvement PHAS est une coalition qui défend l’accès à des services sociaux et de santé qui répondent aux besoins des personnes handicapées et à ceux de leur famille. Pour ces personnes, la difficulté d’accès aux services est un problème majeur qui date de plusieurs années.

Source : Marie-Claude Gagnon
Coordonnatrice du Mouvement PHAS, (514) 581-1375


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif