::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 22 janvier 2009 Numéro 468
Aujourd'hui en veille
Bal masqué pour la Fondation du CH Robert-Giffard
Le Canada déporte un Britannique ayant des incapacités (Art. anglais)
Décès d'une pionnière ayant la paralysie cérébrale en Ontario (Art. anglais)
Les priorités du président Obama en matière de handicap (Art. anglais)
Des attentes envers président Barak Obama (Art. anglais)


Bal masqué pour la Fondation du CH Robert-Giffard
»» retour en haut

Paru le jeudi 22 janvier 2009 sur Le Journal de Québec

Source
lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/sante/archives/2009/01/20090122-103138.html

Mise à jour: 22/01/2009 10:31
le Bal costumé du Mardi gras
La maladie mentale enfin «démasquée»
Johanne Roy

Le Dr Yvan Gauthier est psychiatre à l’hôpital Robert-Giffard et au CHA. © Didier Debusschere Le Journal de Québec
Sous le thème Laissons tomber les masques! le traditionnel bal costumé du Mardi gras se tiendra le 3 février prochain, au profit de la Fondation Robert-Giffard et sous la présidence d’honneur de Guy Lafleur.

Cet événement-bénéfice, qui s’inscrit dans la programmation du Carnaval de Québec, vise à démystifier la maladie mentale et briser les préjugés tenaces qui l’entourent. Les fonds recueillis serviront à soutenir divers projets dédiés à la prévention, au dépistage et au traitement précoce de la maladie mentale, en particulier chez les jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans.

« Il a été démontré que le traitement précoce de la psychose, dans les cinq premières années, a un impact très positif sur la vie future de ces jeunes adultes », souligne le Dr Yvan Gauthier, psychiatre rattaché à l’hôpital de l’Enfant-Jésus et à Robert-Giffard, également président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du CHA.

Les sommes récoltées iront notamment à la mise au point d’un soutien informatique pour la collecte de données à la clinique spécialisée Notre-Dame des Victoires, qui traite les jeunes psychotiques en début d’évolution. Cet outil facilitera, entre autres, la réalisation de projets de recherche et contribuera au transfert des connaissances auprès des partenaires du réseau. On évalue que son implantation coûtera de 10 000 à 15 000 $.

Les maladies affectives, dépression, maladie bipolaire, sont aussi présentes dans le groupe d’âge des 18-25 ans. La maladie bipolaire prend en outre une forme plus grave lorsqu’elle apparaît à un jeune âge, d’où l’importance d’outils de dépistage et de traitement. « Du travail reste à faire au niveau de l’arrimage des services de pédopsychiatrie et de psychiatrie adulte », précise à cet égard le Dr Gauthier.

Troubles de l’attention

Un autre projet porte sur la mise au point d’une approche cognitive-comportementale pour les personnes souffrant du trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH), en complément avec la médication usuelle. On projette notamment la traduction, puis la publication de l’adaptation française des livres du Dr Safren, le tout complété par la formation d’intervenants et la recherche clinique sur les résultats de cette approche.

« Les troubles déficitaires de l’attention peuvent persister à l’âge adulte et avoir des répercussions très négatives sur la vie sociale et professionnelle de l’individu. Le comportement s’est modifié, mais les difficultés cognitives d’attention, de concentration, de traitement de l’information, sont toujours présentes. »

« Dans l’exécution d’un travail, la personne a des problèmes à faire face à plusieurs demandes en même temps. Des médicaments de nouvelle génération agissent sur ces troubles, en combinaison avec des stratégies cognitives à développer pour mieux fonctionner », explique le Dr Gauthier. Le bal masqué se déroulera à l’hôtel Château Laurier. On peut se procurer des billets au coût de 250 $ auprès de la Fondation Robert-Giffard, au 418 663-5155.

Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif