::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 13 février 2009 Numéro 479
Aujourd'hui en veille
l'AQIS et la COPHAN réagissent sur le nouveau modèle de négociations RI/RTF
Réation AERDPQ et FQCRDITED sur le modèle de négociations dans les RI/RTF
Réation de l'OPHQ sur le modèle de négociations dans les RI/RTF
Un billet sur la décision de la RAMQ de limiter la vitesse des fauteuils motorisés
Le PS fait le bilan de quatre ans de la loi française sur les personnes handicapées
Horaire du film Trisomie 21 au Cinéma Pine de Sainte-Adèle


l'AQIS et la COPHAN réagissent sur le nouveau modèle de négociations RI/RTF
»» retour en haut

Paru le jeudi 12 février 2009 sur AQIS - COPHAN

Invalidation des lois 7 et 8 : Les personnes ayant des limitations fonctionnelles (handicapées) et leurs familles ne veulent pas être prises en sandwich entre le gouvernement et les travailleurs

Montréal, le 12 février 2009. L’Association du Québec pour l’Intégration sociale (AQIS) et la Confédération des Organismes de Personnes Handicapées du Québec (COPHAN) saluent l’amorce prochaine de discussions pour mettre sur pied un nouveau modèle de relations de travail pour les responsables de services de garde en milieu familial, des ressources intermédiaires et de type familial dans le secteur de la santé et des services sociaux. Elles s’inquiètent des retombées que ces éventuelles ententes auront pour les enfants et les adultes qui bénéficient de ces services et souhaitent que les personnes demeurent au centre de ces discussions.

Selon Richard Lavigne, directeur général de la COPHAN, le jugement de la Cour supérieure qui invalide les lois 7 et 8, aura certainement des retombées positives sur les travailleurs. « La question que nous nous posons est à savoir où le gouvernement prendra-t-il les budgets pour régler les éventuelles augmentations de dépenses qu’il devra assumer. Il est clair que l’État devra payer plus cher pour maintenir ces ressources qui sont déjà insuffisantes. »

De son côté, Diane Milliard, directrice générale de l’AQIS, indique que les ressources actuelles sont nettement insuffisantes et craint que ces discussions freinent le développement de services pour les enfants et pour les adultes souvent vulnérables.

De plus, l’AQIS et la COPHAN insistent sur l’importance que les personnes ayant des limitations fonctionnelles et leur famille ne soient prises entre deux feux. D’un côté, le gouvernement cherchera sans doute à minimiser ses dépenses en cette période de « crise »; de l’autre, les organisations de travailleurs chercheront à juste titre, à faire valoir leurs points de vue.

L’AQIS et la COPHAN invitent le gouvernement et les organisations syndicales à faire preuve de prudence et à faire le maximum pour que les utilisateurs actuels et futurs de ces ressources ne soient pas pénalisés. En plus des impacts financiers qu’ils anticipent importants, les deux Regroupements s’interrogent sur les effets que ces changements auront sur la nature, la qualité et la quantité des services offerts par ces ressources.

Enfin, l’AQIS et la COPHAN souhaitent vivement être impliqués dans les pourparlers qui s’amorceront dans ces dossiers, non pas pour négocier, mais pour s’assurer que les droits et les besoins des milliers d’utilisateurs soient respectés.

La COPHAN est un organisme à but non lucratif fondé en 1985 pour et par des personnes ayant des limitations fonctionnelles (PALF), qui a pour mission la défense collective des droits des PALF, de tous âges et leurs proches, pour une inclusion sociale pleine et entière. Elle est constituée de 46 regroupements provinciaux et régionaux de PALF, présents dans toutes les régions du Québec, et rejoint toutes les limitations fonctionnelles: motrices, organiques, neurologiques, intellectuelles … Les PALF sont des citoyens à part égale, dont l'exercice des droits est parsemé d'obstacles. Si elles sont incluses dans la société, elles pourront y contribuer de façon similaire à tous les autres citoyens.

L’AQIS regroupe 86 associations, principalement des associations de parents de personnes qui ont une déficience intellectuelle provenant de toutes les régions du Québec. Elle représente environ 10 000 familles.

-30-

 

Source :
AQIS : Diane Milliard 514 725-7245
COPHAN : Marie-Anne Laramée 514 284-0155 poste 22
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif