::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 5 mars 2009 Numéro 487
Aujourd'hui en veille
Escapade en psychiatrie à l'Hôpital de Saint-Georges-de-Beauce
Rapport de l'enquêteur correctionnel sur la mort d'une détenue ayant des problèmes de santé mentale
Christiane Charrette reçoit Jean-Louis Fournier auteur du roman Où on va papa?


Escapade en psychiatrie à l'Hôpital de Saint-Georges-de-Beauce
»» retour en haut

Paru le mercredi 4 mars 2009 sur SRC.CA/Québec

Source 
www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2009/03/04/007-st_georges_psychiatrie_n.shtml

Psychiatrie
L'Hôpital de Saint-Georges montré du doigt
Mise à jour le mercredi 4 mars 2009 à 16 h 38

L'unité des services psychiatriques de l'hôpital de Saint-Georges en Beauce est montrée du doigt par le Groupe régional de défense des droits en santé mentale. C'est l'escapade d'un jeune homme qui est à l'origine de cette remise en cause des services de l'unité psychiatrique.

En début de semaine, un patient de 22 ans s'est évadé pour ensuite être retrouvé 24 heures plus tard à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le Groupe régional de défense des droits en santé mentale met en doute les conditions d'hospitalisation des patients souffrant de problèmes en santé mentale.

L'organisme déplore que des gens potentiellement dangereux côtoient dans la même unité d'autres patients ayant des troubles beaucoup moins graves.

La direction de l'hôpital de Saint-Georges de Beauce ne cache pas devoir faire face à une problématique. Selon l'un des dirigeants de l'hôpital, Jean-Luc Parenteau, la direction a même dû intervenir en raison de la consommation de substances illicites dans l'unité de psychiatrie.

L'Hôpital de Saint-Georges dit tenter dans la mesure du possible de ne pas amener certains patients à se côtoyer, par exemple en isolant un individu en début de traitement. Toutefois, les locaux ne répondraient plus aux besoins.

La direction de l'hôpital de Saint-Georges travaille depuis quelques mois sur un plan visant à moderniser l'unité de psychiatrie. Deux départements distincts seraient créés pour séparer les patients.
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif