::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 21 mai 2009 Numéro 515
Aujourd'hui en veille
La SEPHQ crée une clinique de réadaptation pédiatrique
Rapport du Coroner sur la noyade d'une personne épileptique
Lancement de la Semaine québécoise des personnes handicapées
L'OOAQ salue le lancement du programme de dépistage de la surdité chez les nouveaux-nés
Commentaires sur le 1er anniversaire du tribunal de la santé mentale à Montréal
Pénurie de main-d'oeuvre en réadaptation sur la Côte-Nord
Lancement de la SQPH sur la Côte-nord
Le comité de la SQPH sur le Côte-Nord souligne l'initiative de l'APHCN


La SEPHQ crée une clinique de réadaptation pédiatrique
»» retour en haut

Paru le mercredi 20 mai 2009 sur Canoë.ca

Source
www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/05/20090520-170519.html

Mise à jour: 20/05/2009 17:05
Enfants handicapés
Listes d’attente: obligée de créer sa propre clinique!

(Agence QMI) Sarah-Maude Lefebvre


© Agence QMI/Luc Cinq-Mars
Les listes d’attente pour consulter un spécialiste sont si longues que la Société pour les enfants handicapés du Québec a choisi de mettre sur pied sa propre clinique de services en réadaptation et ce, sans piger dans les deniers publics.
Ce centre thérapeutique, qui offrira les services de trois professionnels en physiothérapie, ergothérapie ainsi qu’orthophonie à des enfants handicapés, ouvrira ses portes dès janvier 2010. On estime à 230 000$ la somme nécessaire pour démarrer la clinique.

«Nous n’avons pas le choix. Ça prend en moyenne six mois avant de rencontrer un spécialiste en milieu hospitalier et il y a des listes d’attente de 2 ans pour un physiothérapeute, un ergothérapeute ou encore un orthophoniste. Ce sont pas tous les parents qui ont les moyens de se tourner vers le privé alors qu’une séance peut coûter entre 85$ et 120$ de l’heure», soutient Chantale Théroux, directrice des relations communautaires.

«Ce besoin existe depuis des années et on est à même de constater quotidiennement la détresse des parents. Comme le gouvernement n’agit pas, nous avons décidé d’aller de l’avant car les enfants ne peuvent pas attendre: ils ont besoin d’aide maintenant», explique-t-elle.

Appelé à commenter, le directeur général du Conseil pour la protection des malades, Paul Brunet, s’est dit «scandalisé» et a même invité les parents d’enfants handicapés à «mettre en demeure le gouvernement qui est incapable de donner les soins nécessaires aux enfants qui y ont droit, comme tout individu».

«À mesure que le système ne sera plus capable de fournir des services, il y aura plein de belles initiatives comme celle-là qui sont excellentes, mais qui ne règlent pas le problème. Au lieu de donner des soins ponctuels rapidement aux enfants, on laisse leur état se détériorer ce qui coûtera plus cher à l’État de toute façon, éventuellement», avance-t-il.

Du côté de la ministre déléguée aux Services sociaux, on se dit «conscient» de l’importance d’intervenir rapidement, malgré la pénurie de personnel qui touche l’ensemble du réseau de la santé.

«Depuis 2003, nous avons investi 178 millions pour les personnes handicapées. C’est clair que dans un monde idéal, il n’existerait pas de liste d’attente mais on part de loin» a commenté le porte-parole Harold Fortin.

À ce jour, la Société a reçu une seule réponse positive sur les 115 fondations contactées pour participer à ce projet.

Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif