::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 30 octobre 2009 Numéro 551
Aujourd'hui en veille
Lancement régional de la politique À part entière à Québec
Lancement régional de la politique À part entière en Estrie
L'AERDPQ et la Banque nationale remettent leurs prix d'excellence en réadaptation
Stephen Harper honoré pour la mise en oeuvre du REEI (art. anglais)
Barak Obama signe une loi incluant le handicap comme motif de crime haineux (art. anglais)


Lancement régional de la politique À part entière à Québec
»» retour en haut

Paru le jeudi 29 octobre 2009 sur Cyberpresse/Le Soleil

Source
www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/200910/28/01-916116-place-aux-handicapes.php

Place aux handicapés

Pierre Asselin
Le Soleil

(Québec) Québec se donne un plan sur 10 ans pour augmenter la participation des personnes handicapées à la société. La nouvelle politique À part entière suscite beaucoup d'attentes dans le milieu, mais hier on voulait savoir si elle aura les moyens de ses ambitions.

L'Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) fait le tour des régions de la province pour présenter les grandes lignes de la politique, adoptée en juin par le Conseil des ministres, aux organismes qui oeuvrent auprès de cette clientèle.
Hier, c'était le tour de Québec. «Nous avons entre les mains un outil précieux qui interpelle tous les secteurs de l'action gouvernementale et qui indique la direction à suivre pour les 10 prochaines années», a souligné Martin Trépanier, président du conseil d'administration de l'OPHQ.

La politique détermine une dizaine de priorités d'intervention et prévoit des engagements pour le gouvernement. Elle vise à améliorer le revenu, l'état de santé et le niveau de scolarité des personnes handicapées. À leur permettre de se loger adéquatement, de s'exprimer et de se réaliser.

«C'est une politique ambitieuse, a souligné une participante, mais je travaille depuis 2004 à un projet pour offrir de l'hébergement adéquat à des handicapés qui se voient forcés de vivre en centres de longue durée [CHSLD] ou en résidence de personnes âgées. C'était une priorité ministérielle en 2003, mais à ce jour rien n'a été fait. On ne voit pas la cohérence entre les actions et le discours véhiculé...»

La directrice générale de l'OPHQ, Céline Giroux, a répondu qu'un avis a récemment été présenté au gouvernement sur ce sujet, «mais ce point est encore à l'étude. Ça fait partie des défis qu'on doit relever collectivement avec la politique».
Un représentant de la Fondation des sourds du Québec a rappelé qu'en 2003, le ministre Philippe Couillard avait annoncé la préparation d'un plan d'action pour la reconnaissance du langage des sourds en éducation pour les enfants. «Nous sommes en 2009, et le plan est toujours en préparation», déplorait André Hallé.

Le président de la Fondation des sourds, Daniel Forgues, a quant à lui souligné les besoins criants en interprètes, que ce soit dans les lieux de loisirs ou pour la retransmission de la période des questions à l'Assemblée nationale.

Anne Hébert, directrice adjointe de l'OPHQ, souligne que ce problème est aussi visé par une autre politique, pour l'Accès aux documents et aux services. «Ça nous fait un levier de plus pour obtenir des services adéquats», dit-elle.
Selon Céline Giroux et Martin Trépanier, le gouvernement a pris soin de prévoir des budgets pour atteindre les objectifs qu'il s'est fixés.

«Avant même l'adoption de la politique, les ministères ont pris des engagements qu'ils devront financer à même leurs enveloppes budgétaires», souligne la directrice générale de l'OPHQ. «On a prévu des sommes additionnelles pour permettre la mise en oeuvre de la politique. Par exemple, au ministère des Transports, le cadre financier pour le transport adapté est passé de 360 à 410 millions $ pour les quatre prochaines années, et 140 millions $ sont prévus pour la stratégie en emploi.»
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif