::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 21 septembre 2010 Numéro 637
Aujourd'hui en veille

À noter que nous diffuserons dans l'édition de vendredi l'ensemble des portraits de  la série sur l'intégration au travail paru tout au cours de l'été dans Le Soleil.

__________________________________________________________

La bataille de l'intégration en emploi n'est pas gagnée
Les suites de la série de portraits dans Le Soleil
Un an après la crise au Centre hospitalier Robert-Giffard
Une manifestation pour permettre le traitement du Dr Zamboni au Canada
L'Escale de Jonquière célèbre ses 25 ans
Le gouvernement du Canada poursuivi pour son site internet inaccessible (art. anglais)
Stevie Wonder appel à un assouplissement des lois sur le droit d'auteur (art. anglais)
Portait d'un architecte ayant une déficience visuelle (art. anglais)


La bataille de l'intégration en emploi n'est pas gagnée
»» retour en haut

Paru le mardi 21 septembre 2010 sur Cyberpresse⁄Le Soleil

Source : www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/handicapes-sans-barrieres/201009/20/01-4317458-integration-au-travail-des-personnes-handicapees-quebec-a-encore-des-croutes-a-manger.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4317456_article_POS1 
 
Intégration au travail des personnes handicapées: Québec a encore des «croûtes à manger»

Claudette Samson
Le Soleil

(Québec) Le Québec a encore des «croûtes à manger» en matière d'intégration au travail des personnes handicapées.
L'adoption, en 2008, de la Stratégie nationale pour l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées représente certainement un pas dans la bonne direction. Mais, souligne Martin Prévost, coordonnateur du Regroupement des organismes spécialisés pour l'emploi des personnes handicapées (ROSEPH), «les bottines ont de la misère à suivre les babines».

L'objectif de la Stratégie est de réduire de moitié l'écart entre le taux d'emploi des personnes sans incapacité (70 %) et celui des personnes handicapées (35 %). Autrement dit, d'amener le taux d'emploi de ces dernières à 52,5 %.

Efforts et préjugés

Des employeurs font des efforts exceptionnels, reconnaît M. Prévost. Mais ils sont encore nombreux à avoir des préjugés, à craindre pour la rentabilité de l'opération. «Il n'y a aucune clientèle pour qui tous les obstacles sont tombés, mais il y en a qui sont moins avancés que d'autres», note-t-il, en soulignant par exemple le cas des personnes ayant un trouble envahissant du développement, comme l'autisme, ou une maladie mentale.

L'hésitation des employeurs se comprend d'autant moins, selon lui, que bien des personnes handicapées ont une productivité supérieure à la moyenne - en plus d'une grande loyauté envers leur employeur -, et qu'il existe des subventions pour compenser une productivité moindre que les autres.

Quant à la Stratégie nationale, élaborée sur 10 ans, «ça s'est bien passé la première année. Mais dès la deuxième, il manquait d'argent» pour ces compensations salariales, justement.

Pour sa part, Martin Trépanier, président de l'Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ), estime que la province est sur une bonne lancée.

Il faut beaucoup de préalables avant d'arriver à l'emploi, dit-il, à commencer par l'intégration scolaire. Quant à la Stratégie nationale, il ne faut pas oublier qu'elle s'est amorcée en pleine crise économique. Il constate qu'il y a de nombreuses personnes handicapées «très formées», mais qu'«il faut jouer du coude».

Lui aussi estime que l'obstacle majeur est encore dans les préjugés, qui ont de plus un effet de perte de confiance chez les chercheurs d'emploi. «Il n'y aura jamais rien qui leur sera offert sur un plateau d'argent. Ce sera toujours un défi», conclut-il.
Pour en savoir davantage, voir le site http://ensembleautravail.gouv.qc.ca.

Il y a au québec...
- 289 230 personnes handicapées de 15 à 64 ans
- 106 430 personnes handicapées de 15 à 64 ans qui travaillent (taux d'emploi : 34,8 %)
- 182 800 personnes handicapées de 15 à 64 ans qui ne travaillent pas (taux d'inactivité : 59,7 %)
- 113 000 personnes handicapées de 15 à 64 ans ne travaillant pas, mais qui pourraient travailler (dont 17 010 ne présentant aucune limite quant à la quantité ou au genre de travail possible)

- 69 800 personnes handicapées de 15 à 64 ans qui ne pourront jamais travailler
Il s'agit des données pour 2001. Celles de 2006 arriveront cet automne...

Source : Office des personnes handicapées du Québec (www.ophq.gouv.qc.ca)

Bénéficiaires des programmes de soutien au travail
- Contrat d'intégration au travail (pour le marché du travail ordinaire) : 4609 personnes en 2009-2010
- Programme de soutien aux entreprises adaptées : 4112 personnes en 2009-2010

Source : ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif