::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 10 mai 2011 Numéro 703
Aujourd'hui en veille
Yves Bolduc annonce l'élaboration d'un nouveau plan d'action en santé mentale
Manifestion dénonçant l'utilisation des électrochocs en psychiatrie
Journées annuelles de santé mentale
Action main-d'oeuvre remet un certificat de reconnaissance
Le regroupement Panda Québec lance une pétition pour de meilleurs services pour les senfants TDAH
Premier Colloque francophone international sur la surdicécité
L'INLB souligne le mois de la santé visuelle
Une nouvelle étude sur la prévalence de l'autisme (art. anglais)


Yves Bolduc annonce l'élaboration d'un nouveau plan d'action en santé mentale
»» retour en haut

Paru le lundi 9 mai 2011 sur CNW - Telbec

Source
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mai2011/09/c2395.html

LE MINISTRE YVES BOLDUC ANNONCE L'ÉLABORATION D'UN NOUVEAU PLAN D'ACTION EN SANTÉ MENTALE
QUÉBEC, le 9 mai 2011 /CNW Telbec/ - Dans le cadre des Journées annuelles de santé mentale, le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, a annoncé le Plan d'action en santé mentale 2012-2017. Les principales lignes directrices contenues dans ce nouveau plan d'action consistent, entre autres, à la bonification des services de première ligne en santé mentale, le maintien des services offerts dans la communauté pour les personnes souffrant de troubles mentaux modérés, le développement d'une offre de service pour les clientèles marginalisées, l'amélioration du réseautage entre les professionnels de la santé concernés, la mise sur pied d'un processus de dépistage rapide pour les troubles d'apprentissages et les troubles mentaux, et ce, tant pour les enfants que les adultes, le déploiement d'outils de prévention ainsi que la poursuite de la lutte contre la stigmatisation.

« Pour notre gouvernement, la santé mentale est un axe prioritaire d'intervention. Le nouveau plan d'action que nous élaborons s'inscrira dans la continuité du Plan d'action en santé mentale 2005-2010 - La force des liens. Ce dernier a entraîné des changements majeurs dans les services offerts en santé mentale. En plus de proposer une restructuration importante du réseau et une nouvelle structuration des services, notre plan d'action a mis l'accent sur la nécessité des services de proximité qui sont rapidement accessibles. Les résultats sont concluants, c'est pourquoi nous poursuivons sur cette lancée » a affirmé le ministre Bolduc.

La mise en application du Plan d'action en santé mentale 2005-2010 a nécessité un investissement de 80 millions de dollars. Un des principaux objectifs était la canalisation des énergies de l'ensemble des intervenants qui œuvrent dans le secteur de la santé mentale. Le développement de liens entre les établissements de santé ainsi que l'expérimentation de modes de collaboration novateurs entre les différents intervenants ont eu un impact significatif. En plus d'enrichir ce mouvement, le nouveau plan d'action mettra notamment l'accent sur les jeunes et les enfants. Cette orientation s'appuie sur le fait que 70 % des maladies mentales débutent avant l'âge de 20 ans.

« Au Québec, une personne sur cinq connaîtra, au cours de sa vie, un problème de santé mentale. Nous devons donc dégager une stratégie globale et concertée de lutte à la maladie mentale qui inclura la promotion d'un équilibre de vie propice à une bonne santé mentale et la lutte aux préjugés », a conclu le docteur Bolduc.
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif