::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 21 juin 2011 Numéro 715
Aujourd'hui en veille
Journée de l'accessibilité du RAPLIQ
Le PQ interpelle le gouvernement en lien avec la Journée de l'accessibilité
Conclusion du litige entre la CDPDJ et la CS Marie-Victorin concernant l'intégration à la classe ordinaire
Entente entre le MELS et les syndicats d'enseignants sur l'intégration des EHDAA à la classe ordinaire
Lucentis: pas de tolérance pour les frais accessoires
L'AFHQ réagit au plan d'action gouvernemental pour l'égalité entre les femmes et les hommes
La Fédération québécoise de l'autisme remet ses prix annuels
Présentation d'un documentaire sur la fybromyalgie en Estrie
Passage à Montréal du cyclothon pancanadien Des kilomètres pour la communication


Journée de l'accessibilité du RAPLIQ
»» retour en haut

Paru le dimanche 19 juin 2011 sur Canoë.ca

Source
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/06/20110619-174758.html

Journée pour l’accessibilité universelle
Les personnes à mobilité réduite demandent un meilleur accès aux lieux publics
Agence QMI
Josianne Desjardins
19/06/2011 17h47

MONTRÉAL – À l’occasion de la Journée pour l’accessibilité universelle, les membres du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) se sont promenés dans le Vieux-Montréal pour dénoncer le manque d’accessibilité des lieux publics.
Terrasses surélevées ou encore salles de bain logées au sous-sol, une vingtaine de membres du RAPLIQ ont tenté de cibler les restaurants et autres établissements dont les installations n’accommodent pas les personnes à mobilité réduite.

Linda Gauthier, présidente du RAPLIQ, estime que les commerçants doivent faire plus d’efforts, en commençant par se doter d’une rampe d’accès.

« Plusieurs commerçants se privent de la clientèle que nous représentons à cause de ça. Ce n’est pas à nous de transporter une planche. L’installation revient aux commerçants. C’est la moindre des choses », considère-t-elle.

Pour Mireille Monavello, membre du Regroupement des aveugles et myopes du Québec, Montréal devrait installer plus de feux sonores, considérant que seulement 48 intersections dans la métropole sont dotées de ce dispositif.

« Il y a de plus en plus de personnes âgées, et bon nombre d’entre elles perdent la vue. Cela devient essentiel », ajoute-t-elle.

Laurence Parent, vice-présidente du RAPLIQ, a insisté sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une demande capricieuse. « Montréal est remplie d’obstacles, mais l’accessibilité, c’est un droit. Des lois existent pour nous protéger », selon elle.

Rappelons que Montréal devrait se doter d’une politique universelle d’accessibilité en décembre, ce qui pourrait améliorer l’accès aux bibliothèques et aux centres sportifs et culturels.

Paru le dimanche 19 juin 2011 sur journalmetro.com

Source
www.journalmetro.com/linfo/article/894200--l-accessibilite-universelle-s-invitera-a-l-assemblee-nationale

L’accessibilité universelle s’invitera à l’Assemblée nationale
Amir Khadir a invité le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec à venir présenter ses revendications à l’Assemblée nationale Le groupe promet de s’y rendre à l’automne

.Courriel.plus
Steeve Duguay/Métro
Les élus montréalais se prononceront lundi sur l’adoption de la Politique municipale d'accessibilité universelle.
.Citation .
«Personne ne peut penser qu’elle n’aura pas un jour besoin de l’accessibilité universelle.»
– Louise Harel, chef de l’Opposition officielle, qui a tenté l’expérience de circuler dans le Vieux-Montréal en fauteuil roulant, dimanche.

JENNIFER GUTHRIE
MÉTRO
Publié: 19 juin 2011 16:19
Mis à jour: 19 juin 2011 19:53

plus Courriel


Soyez le premier à commenter!
Imprimer cette page
Taille du texte
Le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) a obtenu, dimanche, une invitation pour aller faire valoir ses revendications devant les élus de l’Assemblée nationale.

«Vous avez une voix à l’Assemblée nationale, a affirmé M. Khadir, en marge de la Journée de l’accessibilité. Aucun parti ne peut dire non à vos demandes. Donnons-nous rendez-vous à la prochaine session parlementaire et assurons-nous que les beaux discours ne servent pas juste à remplir des journaux propagandistes, mais qu’ils se traduisent par des actions concrètes.»

Cette offre, venue du député de Québec solidaire, Amir Khadir, a rapidement été acceptée par la présidente du RAPLIQ, Linda Gauthier, qui promet de se rendre à Québec au cours de la prochaine session parlementaire.

Le Québec a adopté, en 1978, la Loi québécoise assurant l'exercice des droits des personnes handicapées. La vice-présidente du RAPLIQ, Laurence Parent, a pourtant noté qu’au cours des 30 dernières années, très peu de progrès ont été réalisés en terme d’accessibilité universelle.

«L’accessibilité universelle est un droit, et non une plus value, a rappelé Mme Parent. Il est temps d’éradiquer la discrimination liée à la mobilité.»

Le RAPLIQ estime que 60 % des endroits publics de Montréal sont inaccessibles aux personnes à mobilité réduite qui comptent sur une aide à la mobilité, tel un fauteuil roulant, pour se déplacer. Les terrasses continuent, en ce sens, de causer problème.

«Les terrasses sont une manière de vivre nos étés, a rappelé la conseillère de Ville du district de Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles, Véronique Fournier. Malheureusement, plusieurs d’entre elles ne sont pas accessibles à tout le monde. Pourtant, l’accessibilité universelle des terrasses, ce n’est pas compliqué à offrir. Il suffit d’avoir un accès au niveau du sol. On est allé sur la lune, on peut sûrement rendre les terrasses accessibles à tous!»

Les élus montréalais se prononceront lundi sur l’adoption de la Politique municipale d'accessibilité universelle. Cette politique prévoit des investissements annuels de 2 M$ afin d’améliorer l’accessibilité aux édifices municipaux pour les personnes en fauteuil roulant.

Linda Gauthier a dit espérer qu’un plan d’action lié à la politique d’accessibilité universelle sera proposé sous peu afin d’assurer une application concrète des orientations prises.
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif