::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 18 octobre 2011 Numéro 731
Aujourd'hui en veille

Sigles et accronymes paraissant dans l'Inclusif d'aujourd'hui:

AQPPT: Association québécoise des personnes de petite taille

Selon Rick Hanson, même si des progrès ont été réalisés, la véritable intégration n'est pas encore réalisée
Création d'une unité d'hospitalisation brève en psychiatrie à l'Höpital de Saint-Jérôme
Lancement d'un livre sous la direction de l'AQPPT pour célébrer les 35 ans de l'organisme
Le Département de la Justice américain poursuit la Ville de New York pour le manque de taxis accessibles (art. en anglais)
Assistants sexuels: encore beaucoup d'incompréhension en Suisse


Selon Rick Hanson, même si des progrès ont été réalisés, la véritable intégration n'est pas encore réalisée
»» retour en haut

Paru le mardi 18 octobre 2011 sur Le Journal de Québec

Source :
http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/quebec/archives/2011/10/20111014-211923.html

Intégration des personnes handicapées

« Encore beaucoup de chemin à faire » — Le champion paralympique Rick Hansen

Jean-Nicolas Blanchet
Rick Hansen (à droite) joue à la console Wii avec Éric Boulay lors de sa visite à l’Institut de réadaptation de déficience physique de Québec, hier. © Didier Debusschère
De passage à Québec dans le cadre du 25e anniversaire de sa tournée mondiale, Rick Hansen croit qu’un grand progrès peut encore être réalisé pour rendre la société plus accessible et inclusive aux personnes ayant des handicaps.
 

Ayant amassé plus de 245 millions de dollars avec sa fondation, le paralympien, philanthropique et activiste, qui a lancé sa tournée mondiale de 40 000 kilomètres en fauteuil roulant en 1985, juge que le travail accompli a amélioré la situation des personnes handicapées. Mais un autre niveau d’accessibilité doit être atteint, selon lui.

« Je félicite tous ceux qui ont permis les avancements dans la recherche d’une cure pour la lésion médullaire et aussi ceux qui travaillent pour rendre le monde plus accessible. Mais on doit continuer de travailler pour se fixer de nouveaux objectifs », a-t-il mentionné en entrevue au Journal, hier, lors d’une visite à l’Institut de réadaptation de déficience physique de Québec.

Celui qui a été le porteur final de la flamme olympique, lors des Jeux de Vancouver, juge que le terme accessibilité n’est peut-être plus adapté à la situation des personnes ayant des handicaps.

« Je crois qu’on doit passer à un terme plus progressif : l’intégration. Ce n’est plus juste d’accommoder les gens lorsqu’ils entrent et qu’ils sortent d’un établissement. C’est aussi de se demander ce que la personne fait lorsqu’elle est entrée dans cet établissement. Est-elle une simple spectatrice ou a-t-elle un rôle important dans son milieu de travail? »

Bientôt sur vos téléphones

M. Hansen, qui a subi une lésion médullaire à la suite d’un accident de la route à l’âge de 15 ans, travaille aussi à l’élaboration d’un projet qui pourrait voir le jour dans quelques années, le programme Global Accessibility Maping.

Cet outil de navigation sous forme d’application Web permettra de connaître la qualité des aménagements prévus pour les personnes handicapées dans différents établissements à travers le monde. « L’idée, c’est de normaliser à l’échelle de la planète avec un langage commun », explique-t-il. Rick Hansen poursuivra sa visite dans la capitale, samedi, où le Relais, qui a débuté à Terre-Neuve, en août, sera de passage à 10 h 15 au Patro de Lévis. Le public est aussi invité à une célébration à 15 h, sur la terrasse Dufferin.
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif