::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 26 janvier 2012 Numéro 747
Aujourd'hui en veille
Investissement dans les services de réadaptation et le soutien aux familles
L'AERDPQ commente les investissements du MSSS
Commentaires de la FQCRDITED sur les investissements du MSSS
La FQA réagit aux annonces du MSSS
l'OPHQ réagit aux annonces du MSSS
Réaction de l'AQRIPH, de la COPHAN et du mouvement PHAS aux annonces du MSSS
Le RANQ commente les investissements dans le soutien aux familles
Réduction des services à domicile dans plusieurs régions du Québec
l'AQRIPH commente les propos de la ministre Vien sur le soutien à domicile
Suivis sur la plainte du RAPLIQ sur la discrimination dans les transports à Montréal
Réflexion en lien avec la chronique de Stéphane Laporte
Étude sur l'impact de l'article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés sur la discrimination lié au handicap (art. anglais)


Investissement dans les services de réadaptation et le soutien aux familles
»» retour en haut

Paru le dimanche 22 janvier 2012 sur CNW - Telbec

Source
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Janvier2012/22/c5924.html

Déficience intellectuelle, trouble envahissant du développement et déficience physique - La ministre Vien annonce l'attribution de huit millions de dollars pour l'amélioration des services
MONTRÉAL, le 22 janv. 2012 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée aux Services sociaux, madame Dominique Vien, annonce aujourd'hui l'attribution d'une enveloppe de huit millions de dollars dans le réseau des services sociaux. Cette somme, répartie en deux volets, veut d'une part bonifier et élargir le soutien apporté aux familles et d'autre part, améliorer l'accès aux services spécialisés de réadaptation dans les différentes régions du Québec.

Deux priorités : le soutien aux familles et l'accès aux services spécialisés de réadaptation

Une première tranche de quatre millions de dollars sera consacrée à l'amélioration du soutien à la famille et à la personne vivant avec une déficience intellectuelle (DI), un trouble envahissant du développement (TED) ou une déficience physique (DP). Cette somme permettra aux centres de santé et de services sociaux (CSSS), soit par une allocation directe versée aux familles, soit par une entente du CSSS avec un organisme d'aide, de mieux accompagner les familles pour des services de répit, de gardiennage et de dépannage. Ce soutien financier se traduira aussi par des services d'adaptation de domicile (en fonction des besoins de la personne) ainsi que par du soutien aux activités de la vie quotidienne (bains, repas,…).

Les quatre millions de dollars supplémentaires seront consacrés à l'amélioration de l'accès aux services spécialisés de réadaptation. Cette somme sera partagée à parts égales entre les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et TED et les centres de réadaptation en déficience physique.

Concrètement, cette aide permettra, entre autres choses, d'évaluer les personnes ayant une déficience physique pour la conduite automobile ou encore de soutenir l'intervention précoce chez les enfants, notamment par l'embauche de nouveaux professionnels (ergothérapeutes, physiothérapeutes, orthophonistes,…).

« Ce que je demande aux Agences de la santé et des services sociaux, c'est d'utiliser cet argent pour les services directs aux familles. J'ai entièrement confiance au réseau pour que chaque région, en fonction de leurs réalités locales, utilise cette somme dans les services où le besoin se fait le plus sentir », a déclaré madame Vien.

Un gouvernement déjà en action

Plusieurs gestes concrets ont déjà été posés pour améliorer les services. Depuis 2003, des budgets de développement additionnels ont été attribués dans les programmes s'adressant à ces clientèles. Ainsi de 2003-2004 à 2009-2010, des sommes importantes ont été investies pour le programme DP, passant de 355 millions de dollars à 507 millions, soit une augmentation de 43 %. Quant au financement du programme DI-TED, il a bénéficié, pour la même période, d'une augmentation de 41 %, passant de 584 millions de dollars à 821 millions.

Quant aux services destinés au soutien des familles (répit, gardiennage, dépannage), cette aide représente, pour les trois clientèles (DP-DI-TED), pour l'année 2009-2010, une somme de 35 643 083 $, ce qui a permis d'aider 19 627 familles comparativement à 16 709 familles en 2005-2006. Ainsi, en dépit de l'augmentation de l'offre et pour mieux répondre à la demande, ces services doivent devenir plus accessibles, et ce, partout au Québec.

Grâce aux investissements consentis au fil des dernières années, des résultats tangibles et significatifs ont été observés (ex : diminution de 13 676 personnes (97%) sur la liste d'attente à la suite du Plan d'Accès, et depuis 2006-2007, diminution de 36 % de personnes en attente de services spécialisés de réadaptation). La situation des personnes ayant une déficience demeure une priorité pour le gouvernement.

« Le 22 novembre dernier, j'ai confié à monsieur Michel Langlais le mandat de réaliser un bilan du plan d'action Un geste porteur d'avenir. Nous attendons les résultats pour l'été 2012 et des actions pour les personnes vivant avec un TED seront alors prises. Cependant, des besoins criants m'ont été adressés par des parents et par des gens du réseau pour l'ensemble des clientèles. J'ai été très interpellée par leur réalité. Notre gouvernement a pris ses responsabilités, comme il l'a toujours fait depuis 2003, et a décidé de venir en aide à ces familles. Je tiens finalement à souligner l'engagement soutenu de toutes et tous et l'important travail accompli jusqu'ici pour continuer à développer l'offre de service pour l'ensemble de ces clientèles », a conclu la ministre Vien.

 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif