::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 22 mai 2012 Numéro 775
Aujourd'hui en veille
Déclaration STM/RUTA sur le financement de l'accessibilité universelle du transport collectif
Le ROPMM salue l'entente sur l'accessibilité universelle entre la Ville de Montréal, la STM et le RUTA
Le Canada réitère son engagement envers l'universalité des soins de santé à l'Assemblée mondiale de la santé
Témoignage sur les longs séjours à l'urgence faute de lits en psychiatrie
Témoignage d'un adolescent ayant l'ostéogenèse imparfaite


Déclaration STM/RUTA sur le financement de l'accessibilité universelle du transport collectif
»» retour en haut

Paru le jeudi 17 mai 2012 sur STM

La Société de transport de Montréal (STM), la ville de Montréal et le Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de l’île de Montréal (ROTA) unissent leur voix pour demander au gouvernement du Québec de mettre en place un nouveau programme d’aide dédié à l’accessibilité universelle au réseau régulier de transport collectif de Montréal.

Le 15 décembre 2004, l’Assemblée nationale du Québec adoptait la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. L’article 67 de cette Loi stipule que les sociétés de transport du Québec doivent faire approuver par le ministre des Transports un plan de développement visant à assurer, dans un délai raisonnable, le transport en commun des personnes handicapées dans le territoire qu'il dessert.

En 2009, le gouvernement du Québec a adopté une nouvelle politique intitulée À part entière. Cette politique exprime clairement sa volonté d’améliorer l’accessibilité des infrastructures de transport dans le but de devenir une société véritablement inclusive. Or, l’accessibilité des modes réguliers de transport est un enjeu important, surtout dans un contexte de vieillissement de la population. Par cette politique, le gouvernement exprime le souhait que des progrès soient enregistrés pour rendre accessibles les véhicules de transport collectif, de même que les liens intermodaux.

Bien qu’ayant débuté les mesures d’accessibilité universelle à son réseau régulier en 1992, la STM a franchi un pas de plus, en juillet 2009, alors que son conseil d’administration adoptait sa propre politique d’accessibilité universelle visant «à favoriser et à encourager l’accessibilité universelle dans tous les domaines de ses opérations et ce, dans la limite des ressources dont elle dispose». En 2010, le Plan d’action en matière d’accessibilité universelle 2007-2011 de la STM a été consolidé de manière à permettre l’intégration des multiples initiatives en cours. Ce plan a d’ailleurs été approuvé par le ministre des Transports du Québec en 2011. La STM devenait alors le seul transporteur québécois à avoir répondu à cette obligation législative.

Le Plan de développement d’accessibilité universelle 2012-2015 s’inscrit dans la continuité des efforts du gouvernement du Québec, de la ville de Montréal et de la STM pour rendre son réseau toujours plus accessible. Ce plan prévoit notamment de nouvelles voitures de métro universellement accessibles, l’amélioration de l’accessibilité du réseau des bus, une meilleure sonorisation dans l’ensemble des stations, de nouveaux abribus accessibles, l’installation de tuiles avertissantes le long de tous les quais, et le rétroaménagement d’ascenseurs dans quatre stations de métro, ce qui portera à 12 le nombre de stations accessibles en 2017. Au total, ce sont plus de 87 millions de dollars qui seront investis dans l’accessibilité universelle de notre réseau. Les sommes seront prises à même le budget du maintien des actifs et d’entretien des systèmes essentiels au fonctionnement et à la sécurité du métro.

Considérant les investissements nécessaires pour maintenir en bon état le réseau du métro et les coûts élevés pour l’installation d’ascenseurs dans les stations existantes, la STM n’a pas, actuellement, les ressources humaines et financières pour installer un ascenseur en moyenne par année. Elle reconnaît que la complexité, les défis architecturaux et de génie civil associés qui sont associés à ces travaux, sont beaucoup plus importants que prévus. C’est pourquoi, il lui est impossible de respecter l’objectif d’aménager trois stations accessibles par année, tel qu’indiqué dans le Plan de transport de Montréal. Cela étant dit, l’accélération de l’installation d’ascenseurs dans les stations existantes est possible et souhaitable si la STM obtient en plus des 87 millions de dollars qu’elle prévoit investir en accessibilité universelle d’ici 2017, un apport financier supplémentaire et dédié de la part du gouvernement du Québec.

C’est pourquoi, nous demandons au gouvernement du Québec la mise en place d’un fonds dédié de 25 millions de dollars par année pour rendre universellement accessible le réseau de métro. Ce fonds permettrait d’implanter des ascenseurs et équipements connexes dans une quinzaine de stations du métro supplémentaires, ce qui porterait à 40 % le nombre de stations accessibles par ascenseurs sur une période de dix ans.

Ce fonds permettrait d’accélérer l’accessibilité au réseau régulier de transport collectif tel que souhaité par la politique À part entière du gouvernement du Québec et ce, sans compromettre les efforts de la STM et des autres sociétés de transport dans le maintien en bon état de leurs actifs et équipements.
Ont signé, le 5 mai 2012

Gérald Tremblay
Maire de Montréal

Michel Labrecque
Président du conseil d’administration de la STM

Jean-Marie Grenier
Président du RUTA
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif