::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 24 mai 2013 Numéro 844
Aujourd'hui en veille
Entente à l'amiable concernant la formation d'une jeune adulte ayant la trisomie
Dix-sept enfants décédent à la suite de la prise de médicaments antipsychotiques
Activités de la Semaine de sensibilisation à l'aphasie
Exaequo présente les enjeux touchant les personnes ayant des incapacités devant la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise de la Ville de Montréal
Une mère et Autisme Montréal plaident pour que d'autres moyens soient pris pour traiter un jeune autistes violent
En Montérie, des parents ont recours à des services privés en raison de la difficulté à recevoir des services pour leur enfant ayant un trouble envahissant du développement
L'IRDPQ propose deux activités pour souligner la Semaine québécoise des personnes handicapées
Nicola Ciccone et un adolescent autiste chanteront ensemble dans le cadre de l'Opération enfant soleil


Entente à l'amiable concernant la formation d'une jeune adulte ayant la trisomie
»» retour en haut

Paru le vendredi 24 mai 2013 sur CNW/Telbec

Source
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mai2013/24/c9816.html

Signature d'une entente permettant à une jeune trisomique de s'inscrire à une formation offerte par la Commission scolaire des Samares

MONTRÉAL, le 24 mai 2013 /CNW Telbec/ - Une entente à l'amiable vient d'être conclue entre la Commission scolaire des Samares et la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse afin de permettre à une jeune trisomique de s'inscrire dès septembre 2013 au programme menant au Certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS), secteur adulte.

Au terme de sa formation, la jeune femme pourrait obtenir un certificat pour l'exercice d'un métier semi-spécialisé, délivré par le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), et ce, sous la recommandation de la commission scolaire. Les conditions mentionnées aux documents officiels du MELS pour qu'un élève adulte puisse obtenir cette sanction devront être rencontrées pour qu'elle puisse obtenir le certificat.

Afin de favoriser la réussite de la formation de l'étudiante et de lui offrir des services adaptés à ses capacités et à ses besoins, la commission scolaire procédera à une évaluation de ses besoins et capacités et de son potentiel d'apprentissage et concevra un plan d'intervention prévoyant les services et adaptations requis, tout en y apportant les modifications nécessaires en cours de formation. La Commission scolaire des Samares offrira au personnel concerné une formation portant sur les connaissances essentielles et complémentaires pour assurer une intervention adaptée aux besoins de l'élève.

Le litige remonte à 2007, lorsque les parents ont demandé que leur fille, alors âgée de 13 ans, soit scolarisée au régulier à l'école secondaire de son quartier, avec un plan d'intervention prévoyant les services et adaptations requis. La commission scolaire proposait plutôt une formation dans une classe spéciale IAT (Initiation au travail) dans une polyvalente plus éloignée du domicile.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a entrepris un recours au Tribunal des droits de la personne au mois de mai 2012 contre la Commission scolaire, au nom des parents et de leur fille.

Les parties en sont venues à une entente à la satisfaction de chacune d'entre elles, mettant ainsi fin à leur différend, sans admission de responsabilité aucune et prenant en considération le meilleur intérêt de la jeune femme.

Les parties ne feront aucun autre commentaire à ce sujet.

 

Source :
Patricia Poirier
514 873-5146 ou 1 800 361-6477 poste 358
patricia.poirier@cdpdj.qc.ca
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif