::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 22 octobre 2013 Numéro 868
Aujourd'hui en veille
Onzième Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral
Énergie Cardio adhère à la Vignette d'accompagnement touristique et de loisir
Lancement d'un questionnaire pour connaître la situation des jeunes Montréalais de 18 à 35 ans ayant des incapacités
Gabrielle Marion-Rivard est l'invitée d'honneur au dîner bénéfice des résidences Monchénou
Émile collabore à un album de son grand-père Zachary Richard
Une pilule, une petite granule rencontre la comédienne Geneviève Morin-Dupont
Une dame d'Ottawa poursuit Westjet pour bris de fauteuil roulant motorisé
Une application pour évaluer l'accessibilité à New York


Onzième Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral
»» retour en haut

Paru le dimanche 13 octobre 2013 sur Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec

Communiqué de presse

11e Semaine québécoise du TCC

Chaque jour, six personnes subissent un TCC sur les routes du Québec !

Le 16 octobre 2013 – La Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral (SQTCC) a pour objectif de sensibiliser la population au traumatisme craniocérébral et ses conséquences.

Dans le cadre de sa 11e Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral, qui se tient du 20 au 26 octobre 2013, le Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec (RAPTCCQ) veut sensibiliser la population aux deux premières causes des accidents de la route : les facultés affaiblies et la vitesse excessive au volant, souvent reliées d’ailleurs. Pour l’occasion, le Regroupement s’associe avec MADD Canada - Les mères contre l’alcool au volant et Cool Taxi. Me Nicola Di Iorio, père d’une victime de la route et l’un des fondateurs de Cool Taxi, a accepté d’agir à titre de porte-parole de la SQTCC.

« J’ai accepté avec plaisir d’être le porte-parole et apporté mon témoignage parce que cette cause est primordiale. Le message que j’aimerais livrer en est un de prévention et de responsabilisation. Je dis, aux jeunes particulièrement, mais aussi autres automobilistes, que les comportements à risques peuvent avoir des conséquences irréparables pour eux, pour leurs amis, leur famille, etc. C’est pourquoi nous avons mis sur pied Cool Taxi il y a quelques années, afin de donner une alternative à leur retour à la maison à ceux qui désirent prendre un verre », d’émettre Me Di Iorio, dont la fille Claudia et deux de ses amies ont été a été grièvement blessées lors d’un accident de la route à la suite d’un comportement irresponsable d’un jeune conducteur (voir autre texte).

Six TCC par jour
En 2012, en plus des décès et autres blessures, plus de 2 100 accidentés de la route ont subi un traumatisme craniocérébral au Québec, soit six par jour. De ce nombre, plusieurs auront des séquelles permanentes et irréversibles. Une blessure au cerveau peut en effet entraîner de graves conséquences sur les plans physique, cognitif, affectif et comportemental.

« Même si heureusement le nombre de décès a diminué, on note parmi les victimes un nombre important de personnes qui subissent un traumatisme craniocérébral », souligne Mme Nicole Tremblay, présidente du RAPTCCQ.

Qui plus est, le quotidien des personnes ayant subi un TCC à la suite d’un accident de la route touche tout un réseau social : la famille et les proches pour qui rien ne sera plus comme avant.

 

…/2

Tout un réseau qui bascule
« Nous sommes heureux de nous associer à la Semaine québécoise des TCC puisqu’une importante proportion des traumatismes craniocérébraux sont la conséquence de collisions automobiles attribuables à la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool et/ou les drogues. Pour nous, ce ne sont pas des accidents mais bien la conséquence de la décision irresponsable de conduire après avoir consommé. Notre mission est de mettre fin à la conduite avec facultés affaiblies et de venir en aide aux victimes de ce crime violent. Par conséquent, il est tout naturel de joindre notre voix à celle de RAPTCCQ dans cet important effort de sensibilisation », de souligner Angeliki Souranis, présidente nationale de MADD Canada.

On peut changer les choses
« La bonne nouvelle, c’est qu’on peut changer les choses, conclut la présidente du RAPTCCQ. Le comportement des usagers est responsable de plus de 80% des accidents au Québec. Ce n’est donc pas une fatalité. »

À propos du RAPTCCQ
Le RAPTCCQ regroupe 13 associations régionales qui couvrent l’ensemble du territoire québécois. Ces dernières donnent des services aux personnes subi un TCC et à leurs proches. Ces associations contribuent ainsi au maintien des acquis des personnes ayant subi un TCC après leur séjour en centre de réadaptation, et ce, en œuvrant à une inclusion sociale qui favorise autonomie et maintien dans le milieu de vie naturel, tout en apportant simultanément soutien et aide aux familles et aux proches des victimes. En plus d’un protocole d’entente avec la SAAQ pour offrir des services aux accidentés de la route ayant subi un TCC, les associations régionales sont reconnues par le ministère de la Santé et des Services sociaux et font partie du réseau de continuum de soins et services intégrés en traumatologie.

Source :
Guy Lemieux
Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec (RAPTCCQ)
514 277-2447, poste 223
info@raptccq.com www.raptccq.com
www.facebook.com/RAPTCCQ
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif