::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 5 juin 2015 Numéro 928
Aujourd'hui en veille
Le PQ et Québec solidaire dénoncent les coupes dans les services aux personnes ayant des incapacités
L'AQIS souligne la SQPH
Lancement de l'exposition virtuelle À la porte
Reportage sur l'accessibilité au TJ Montréal
Lancement du Programme provincial de développement des habiletés compensatoires
Pression pour accélérer l'installation d'un feu sonore pour piéton à Québec
Gala de la fierté à l'IRDPQ
Dévoilement des récipiendaires des prix Mon parcours! Ma carrière!
Lancement des mises en candidatures pour le Prix Employeur engagé 2015


Le PQ et Québec solidaire dénoncent les coupes dans les services aux personnes ayant des incapacités
»» retour en haut

Paru le jeudi 4 juin 2015 sur La Presse

Source
www.lapresse.ca/actualites/sante/201506/04/01-4875349-des-coupes-dans-laide-aux-personnes-handicapees.php

Publié le 04 juin 2015 à 16h03 | Mis à jour le 04 juin 2015 à 16h03
Des coupes dans l'aide aux personnes handicapées

TOMMY CHOUINARD
La Presse
(Québec) Les services d'aide aux personnes handicapées écopent des compressions du gouvernement Couillard, dénonce un groupe qui défend leurs droits, Ex Aequo.

Lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale jeudi, René Ménard a raconté qu'on lui a retiré les services d'aide à la préparation des repas dont il bénéficiait gratuitement auparavant. Il doit maintenant se tourner vers une entreprise d'économie sociale et payer pour ce service. «On m'ampute, sans jeu de mots, parce qu'on est des personnes handicapées, de 48 $», a-t-il lancé. «Je dois débourser 48 $, à chaque mois, juste pour un service que je qualifie d'essentiel.

Mais, selon le gouvernement, ça ne semble pas être essentiel parce qu'on vient chercher ça dans mes poches, moi qui est déjà à faible revenu.»

La coupe des «blocs-repas» a été décrétée par des centres de santé et de services sociaux à la suite de compressions du gouvernement.

Aux côtés des députés Jean-François Lisée (PQ) et Françoise David (QS), la présidente d'Ex Aequo, Carole Cartier, a soutenu que «les mesures d'austérité feront reculer de plus de 30 ans les acquis» des personnes handicapées.

Elle a souligné que son conjoint de 52 ans « habite en CHSLD dû à un manque de ressources résidentielles avec des services de soutien à domicile 24 heures par jour, sept jours par semaine ».

«Ce n'est pas son choix d'habiter en institution ni de se faire laver juste une fois par semaine. Il réside avec des gens en fin de vie. Plus souvent qu'autrement, mon conjoint se fait asperger par un vaporisateur hygiénique plutôt que de se faire laver ou nettoyer à la débarbouillette.»
Elle demande au gouvernement «d'écouter, d'agir, de redonner la vie dans la dignité au lieu d'y mourir».

Les représentants de l'organisme déplorent qu'aucun ministre n'ait voulu les rencontrer malgré des demandes répétées.

 


Source
www.newswire.ca/fr/story/1550219/semaine-nationale-des-personnes-handicapees-il-faut-des-recettes-efficaces-pour-une-reelle-egalite-des-chances

Semaine nationale des personnes handicapées - Il faut des recettes efficaces pour une réelle égalité des chances!

QUÉBEC, le 4 juin 2015 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine nationale des personnes handicapées, la députée de Gouin, Françoise David, se désole de l'impact des politiques d'austérité du gouvernement libéral qui compromettent l'inclusion sociale des personnes vivant avec un handicap.

« J'invite le gouvernement à s'inspirer du livre de recettes préparé par Ex aequo, un groupe de défense des droits des personnes handicapées, qui propose des solutions concrètes pour améliorer leur qualité de vie. Les personnes handicapées sont catégoriques : l'austérité nuit grandement à leur inclusion sociale. Les coupes dans les services publics ont déjà un impact démesuré sur les personnes les plus vulnérables », insiste Mme David.

La porte-parole de Québec solidaire est déçue des engagements gouvernementaux pour la mise en œuvre de la politique À part entière dévoilés cette semaine par la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois.

« D'un côté, la ministre nous ressert les mêmes vieilles intentions gouvernementales où il est suggéré d'étudier, d'évaluer et de réfléchir au lieu d'agir. De l'autre côté, il y a des gens sur le terrain qui ont des solutions concrètes pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs familles. L'attentisme de la ministre expose clairement que la politique d'austérité a priorité pour elle sur les besoins des personnes handicapées : quelle désolation », s'indigne Françoise David.

Jacques Frémont, le président de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse affirmait cette semaine que certaines décisions du gouvernement « pourraient toucher directement les services de différents organismes ou les programmes destinés aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) dans les commissions scolaires ».

À l'heure de l'austérité libérale, les solutions avancées par le groupe Ex aequo concernent les services de santé, les services sociaux, l'éducation, le travail, le transport, l'habitation et l'accessibilité architecturale.

Parmi les solutions souhaitables en matière de santé et de services sociaux, mentionnons :

Des professionnels de la santé, du personnel soignant et des administrateurs compétents, stables et sensibilisés à la réalité des personnes en situation de handicap
Une enveloppe bonifiée de services de soutien à domicile
Des services de réadaptation efficaces et des aides adéquates à la mobilité

En matière d'éducation et de travail, la députée de Gouin appuie les demandes des groupes représentant les personnes handicapées qui exigent :
Des services pour répondre aux besoins particuliers des élèves
Des services aux étudiants-es en situation de handicap au niveau postsecondaire
Des programmes d'aide et d'accompagnement social (PAAS Action)
Des contrats d'intégration au travail
Des programmes d'accès à l'égalité en emploi

Pour le transport, Québec solidaire juge prioritaire de mettre de l'avant ces recommandations:
Un programme de formation destiné aux chauffeurs de taxi
Un solide cadre financier indexé et récurrent pour le transport adapté
Un programme dédié à la mise en accessibilité universelle du métro
« Ce ne sont que quelques exemples de mesures concrètes que le gouvernement devrait mettre en place s'il souhaite réellement permettre aux personnes handicapées de participer pleinement au développement du Québec et à l'exercice de leur citoyenneté. Bien au-delà d'un plan d'action mièvre, le Québec a besoin d'actions et de gestes significatifs pour que cesse la discrimination que vivent les personnes en situation de handicap », conclut Françoise David.

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire
Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire,sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579


Source
www.newswire.ca/fr/story/1550277/semaine-quebecoise-des-personnes-handicapees-l-austerite-liberale-fait-reculer-les-droits-des-personnes-handicapees

Semaine québécoise des personnes handicapées - L'austérité libérale fait reculer les droits des personnes handicapées
QUÉBEC, le 4 juin 2015 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la Semaine québécoise des personnes handicapées, qui a pour thème cette année « Ensemble, bâtissons une société plus inclusive! », le député de Rosemont et porte parole de l'opposition officielle en matière de services sociaux, Jean François Lisée, a déploré, aujourd'hui, les effets de l'austérité libérale sur les personnes handicapées. Aux côtés des membres de l'organisme montréalais Ex aequo, qui se consacre depuis 35 ans à la promotion et à la défense des droits des personnes ayant une déficience motrice, le député a pris la parole pour dénoncer les impacts des coupes annoncées depuis un an.

« Ces gens-là ne se plaignent pas; ils veulent seulement contribuer à la société, être des citoyens à temps plein. L'État a le devoir de soutenir leur autonomie mais, actuellement, le gouvernement libéral s'attaque brutalement aux moyens qu'on a mis des décennies à parfaire pour leur faciliter la vie. N'oublions pas, également, qu'il s'agit d'une question de droits et de dignité. Le gouvernement doit non seulement être à l'écoute, mais se mettre en mode action », a déclaré Jean François Lisée. Le député a d'ailleurs déposé, ce matin en Chambre, un livre de recettes réalisé par l'organisme, intitulé Chez Prospère, visant à sensibiliser les élus et la population aux façons de permettre une véritable inclusion sociale, professionnelle et économique des personnes en situation de handicap.

« Même la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a déclaré publiquement, hier, par communiqué, s'inquiéter de l'impact du contexte budgétaire actuel sur le droit à l'égalité des personnes en situation de handicap. Le commissaire, M. Jacques Frémont, a rappelé que plusieurs témoignages récents dans les médias indiquaient que des décisions gouvernementales pourraient toucher directement les services, notamment ceux destinés aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage », a-t-il ajouté.

La Commission a rappelé que « depuis près de 40 ans, la Charte interdit toute forme de discrimination envers les personnes en situation de handicap ». Pourtant, le gouvernement libéral, en réduisant les services dont elles bénéficient, cumule les attaques directes envers ces personnes. Par ailleurs, la Commission a révélé avoir traité 283 plaintes liées à un handicap ou à un moyen de pallier celui-ci, et ce, seulement pour l'année 2014-2015. La majorité de ces plaintes provenaient du milieu du travail. Depuis cinq ans, à la Commission, les plaintes de ce type sont les plus nombreuses.

« Les personnes handicapées peuvent compter sur notre solidarité; nous ne les laisserons pas tomber. Les nombreux défis auxquels elles doivent faire face, notamment celui de l'intégration, demandent un courage énorme, et l'État doit tout mettre en œuvre pour les soutenir. Les artisans des organismes communautaires, les associations et les bénévoles sur le terrain méritent toute notre reconnaissance; leur dévouement et leurs actions quotidiennes sont essentiels à l'épanouissement et à l'autonomie des personnes handicapées, et rendent notre société toujours plus inclusive », a conclu le député de Rosemont.

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois
Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743
URL raccourcie

 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif