::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 6 octobre 2015 Numéro 938
Aujourd'hui en veille
L'Assemblée nationale est interpellée sur les services aux élèves HDAA
La ministre Lucie Charlebois annonce la tenue du premier Forum sur l'autisme au Québec
Le PQ commente l'idée de tenir un forum sur l'autisme
La Fédération québécoise de l'autisme salue la tenue du Forum sur l'autisme
Le RAPLIQ déplore l'inacessibilité des bureaux de scrutin
La FFAPAMM souligne la Semaine de sensibilisation aux maladies mentale
Ouverture du nouvel hôpital des Shrinners
Deux organismes nationaux s'unissent pour céer Autisme Canada


L'Assemblée nationale est interpellée sur les services aux élèves HDAA
»» retour en haut

Paru le samedi 3 octobre 2015 sur Le Devoir

Pour voir l’interpellation entre le député péquiste Alexandre Cloutier et le ministre François Blais ayant eu lieu vendredi dernier à l’Assemblée nationale
www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/cce-41-1/journal-debats/CCE-151002.html


Source
www.ledevoir.com/societe/education/451680/aide-aux-eleves-en-difficulte-blais-accuse-l-opposition-de-desinformer-la-population

AIDE AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ
Blais accuse l’opposition de désinformer la population
Les partis d’opposition dénoncent l’insensibilité du ministre de l’Éducation
3 octobre 2015 | Marco Bélair-Cirino - Correspondant parlementaire à Québec | Éducation
François Blais
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne
François Blais
Le ministre de l’Éducation, François Blais, reproche aux partis d’opposition de tromper la population en dénonçant des coupes dans les mesures d’aide aux élèves en difficulté au moyen de témoignages tirés du passé.

« Les témoignages qu’on entend, c’est des témoignages qui remontent à un certain nombre d’années, qui ne sont pas récents, qui ne sont pas liés, disons, aux efforts actuels [de redressement des finances publiques] », a-t-il déclaré lors d’une brève mêlée de presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale vendredi.

L’élu péquiste Alexandre Cloutier s’était présenté quelques minutes plus tôt dans le foyer Louis-Hippolyte-La Fontaine au côté de la fondatrice du regroupement Plus de services pour nos enfants différents, Geneviève Lapointe, ainsi que de la porte-parole de la Coalition de parents d’enfants à besoins particuliers, Brigitte Dubé. Celles-ci ont relayé le « cri du coeur » de « milliers de familles » touchées par les coupes dans les services aux enfants handicapés, ainsi que ceux en difficulté d’adaptation ou en difficulté d’apprentissage. « Ce sont les premières victimes de l’austérité », a martelé le député de Lac-Saint-Jean. « Les témoignages de parents à bout de souffle, épuisés, affluent par centaines », a-t-il fait remarquer au terme d’une semaine marquée notamment par une nouvelle démonstration de force du mouvement Je protège mon école publique.

« Nous constatons malheureusement un immense fossé entre la réalité sur le terrain, à l’école et dans le quotidien des familles, et ce qu’en dit le ministre de l’Éducation sur la place publique », a déclaré Mme Dubé. Puis, elle a lu deux des témoignages recueillis « récemment » parmi les 1200 membres de la Coalition de parents d’enfants à besoins particuliers. « Nous aurions pu en lire plusieurs, tous plus pertinents les uns que les autres. Nous avons dû faire un choix », a-t-elle fait remarquer.

« Votre poursuite de l’équilibre budgétaire peut passer par des décisions qui ne tiendront pas en otage toute une génération », a ajouté Mme Lapointe.

Inflexible

De son côté, le ministre François Blais a dit avoir « maintenu », voire « augmenté » les ressources consenties à cette « clientèle fragile », dont les besoins sont à « mi-chemin entre l’éducation et la santé ». Malgré cela, l’État « aura besoin probablement d’injecter encore des sommes [d’argent] », mais pas tout de suite, a-t-il souligné. M. Blais se refuse à délier les cordons de la bourse avant de voir les finances publiques « revenir à un certain équilibre budgétaire ».

Pourtant, le gouvernement libéral a comprimé du 1er avril au 30 juin dernier ses dépensesen éducation et en culture de 1,5 %, dépassant ainsi largement la cible fixée dans le dernier budget Leitão (0,2 %).

« Mépris total »

Le député caquiste Jean-François Roberge s’est dit « choqué par l’attitude irrespectueuse et inconsciente » de M. Blais, qui minimise l’importance des « témoignages poignants de différentes intervenantes en éducation touchées de plein fouet par les mauvaises décisions libérales ». « Ça ne peut pas être plus “up-to-date” que ça, excusez-moi l’anglicisme », a-t-il lancé. 

 


Source
www.newswire.ca/fr/news-releases/services-aux-eleves-en-difficulte---des-milliers-de-familles-et-lassociation-quebecoise-des-orthophonistes-demandent-au-gouvernement-liberal-de-cesser-les-compressions-en-education-530417421.html

Services aux élèves en difficulté - Des milliers de familles et l'Association québécoise des orthophonistes demandent au gouvernement libéral de cesser les compressions en éducation

QUÉBEC, le 2 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole du Parti Québécois en matière d'éducation, de recherche et de persévérance scolaire, Alexandre Cloutier, demande au ministre de l'Éducation d'entendre le cri du cœur lancé par des milliers de familles et l'Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA), vendredi, à l'Assemblée nationale, et de mettre fin aux coupes dans les services aux élèves en difficulté.

La fondatrice du regroupement Plus de services pour nos enfants différents, Geneviève Lapointe, la porte-parole de la Coalition de parents d'enfants à besoins particuliers, Brigitte Dubé, et la présidente sortante de l'AQOA, Marie-Claude Rousseau, sont venues témoigner de l'impact des coupes sur les enfants en difficulté, vendredi, à l'Assemblée nationale.

« Les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage représentent un enfant sur cinq au Québec. Ce sont les premières victimes de l'austérité. Les témoignages de parents à bout de souffle, épuisés, affluent par centaines. Aujourd'hui, s'exprimant au nom de milliers de familles, deux mères courageuses sont venues demander au gouvernement de faire marche arrière. Le ministre de l'Éducation ne peut demeurer insensible », a déclaré Alexandre Cloutier.

Selon une consultation réalisée auprès des membres de l'AQOA du 19 au 21 septembre 2015, près de 40 % des orthophonistes en milieu scolaire indiquent que cette année, des coupes de services en orthophonie touchent leur commission scolaire. « Le gouvernement sabre des services qui étaient déjà trop rares. Ce faisant, il compromet directement la réussite des élèves aux prises avec des troubles du langage », a déploré le député de Lac-Saint-Jean.

Interpellation
Le Parti Québécois a d'ailleurs interpellé le ministre de l'Éducation pendant deux heures au Salon bleu, vendredi, au sujet des coupes draconiennes du gouvernement libéral dans les services aux élèves. « Les parents, les enseignants, les professionnels de l'éducation, le personnel de soutien, même les directions d'école réclament un changement de cap de la part du gouvernement. Le ministre doit sortir du déni et entendre les préoccupations du milieu », a conclu Alexandre Cloutier.

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif