::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 16 octobre 2015 Numéro 940
Aujourd'hui en veille
Le milieu communautaire montréalais demande le maintien du programme PASS-Action
Québec solidaire et des organismes communautaires dénoncent la réorientation du programme PASS-Action
Réflexion sur la présence des enjeux liés au handicap dans la campagne électorale
Des décennies d'austérité pour les proches aidants
Éditorial de The Gazette sur le Plan d'action en santé mentale (Art. anglais)
Le COSME commente le Plan d'action en santé mentale


Le milieu communautaire montréalais demande le maintien du programme PASS-Action
»» retour en haut

Paru le jeudi 15 octobre 2015 sur CNW/Telbec

Source :
www.newswire.ca/fr/news-releases/les-personnes-avec-des-contraintes-severes-a-lemploi-sont-la-cible-des-compressions--nous-demandons-le-maintien-du-programme-daide-et-daccompagnement-social-paas-action--533093331.html 

Les personnes avec des contraintes sévères à l'emploi sont la cible des compressions : nous demandons le maintien du Programme d'aide et d'accompagnement social (PAAS) Action !

MONTRÉAL, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Les organismes communautaires montréalais travaillant à l'insertion sociale des personnes handicapées et vivant avec des problèmes de santé mentale, et dans la lutte à l'itinérance, dénoncent les coupures du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité Sociale (MTESS).

Les modifications apportées au Programme d'aide et d'accompagnement social (PAAS) Action font que de juillet 2013 à juillet 2015, le nombre de participantEs au programme est passé de 3627 à 2617, soit une baisse de 28 %. À son apogée en mars 2008 ce type de programme, sous le nom d'Interagir-Devenir, rejoignait 4644 personnes. Concrètement, ce sont donc des centaines de personnes qui se retrouvent privées d'une opportunité d'intégration sociale significative leur permettant d'améliorer leurs conditions de vie et leur santé. Et aucune autre alternative ne leur est offerte.

« Nous dénonçons l'indifférence du gouvernement libéral face à ces mesures menaçant la santé et la pleine citoyenneté de personnes déjà vulnérables. Surtout qu'il s'agit d'un programme qui rapporte beaucoup plus qu'il ne coûte en renforçant le rétablissement des personnes et en faisant économiser des frais hospitaliers » s'indigne Daniel Latulippe, représentant du RACOR en santé mentale.

Le PAAS Action du ministère du Travail s'adresse aux personnes éloignées du marché du travail et des mesures d'employabilité (vivant avec différents problèmes physiques et mentaux) prestataires d'une aide financière de dernier recours et dont la grande majorité ont un statut de contraintes sévères à l'emploi. Les personnes participantes reçoivent un supplément à l'aide sociale de 130$ par mois pour participer 20 heures par semaine à des activités d'insertion sociale dans des organismes communautaires, dans le but de développer des compétences sociales et des compétences liées à l'emploi. Il s'agit d'un programme qui, dans certains cas, sert de levier pour entreprendre une démarche vers un emploi régulier. Pour d'autres personnes, la possibilité de participer à un PAAS est déjà une grande réussite qui représente la place active optimale qu'elles peuvent occuper dans notre société. Ce programme apporte également du répit pour les familles et les proches aidantEs.

Pour Anne Bonnefont, organisatrice communautaire au Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), « le PAAS Action est un programme essentiel qui doit revenir à son approche originelle. Les personnes itinérantes ont besoin d'un programme adapté à leur réalité, rythme et possibilités, avec une finalité autre que le travail à tout prix. L'insertion sociale doit redevenir l'objectif de ce programme ».

Détails supplémentaires à http://goo.gl/oTGzRw

Signataires :
Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI) www.cradi.com
Regroupement des organismes de promotion du Montréal métropolitain (ROPMM) www.ropmm.org
Réseau alternatif et communautaire des organismes en santé mentale de l'île de Montréal (RACOR en santé mentale) www.racorsm.org
Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) www.rapsim.org

 

SOURCE Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)

Renseignements : Renseignements : Daniel Latulippe, représentant le RACOR en santé mentale, cellulaire (514) 265-8929


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif