::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Mardi 16 février 2016 Numéro 957
Aujourd'hui en veille
La CSN réagit au reportage de Radio-Canada sur la croissance du secteur privé dans les services à domicile
L'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec réagit aux compressions budgétaires dans les ressources intermédiaires
Le Parti québécois réagit aux compressions budgétaires dans les ressources intermédiaires
La FQA trace son bilan du premier forum québécois de l'autisme
Promesse d'un plan d'action à la suite du premier forum sur l'autisme (art. anglais)
Un enseignant autiste livre un plaidoyer en faveur du droit à la différence à l'ouverture du premier forum québécois sur l'autisme
Malgré l'augmentation de la clientèle, les organismes de défense des droits des usagers du transport adapté travaillent avec le même budget depuis 10 ans
Le RCPEIM inquiet de l'impact des compressions budgétaires dans les CPE sur les services aux enfants ayant des incapacités
Efforts particuliers à l'Office municipal d'habitation de Saguenay pour construire des logements accessibles et adaptés
Témoignage d'une mère d'une fillette de cinq ans atteinte de microcéphalie
À l'occasion de la St-Valentin, articles sur la vie amoureuse et sexuelle des personnes ayant des incapacité
Entrevue avec Roselyne Chevrette, représentante de Charlesbourg à la Revengeance des duchesses
Présence d'un joueur ayant des incapacités au Tournoi pee-wee de Québec
Stevie Wonder lance un appel pour les droits des personnes ayant des incapacités lors de la cérémonie des Grammy Awards (art. anglais)


La CSN réagit au reportage de Radio-Canada sur la croissance du secteur privé dans les services à domicile
»» retour en haut

Paru le vendredi 12 février 2016 sur CNW/Telbec

Source :
www.newswire.ca/fr/news-releases/r-e-p-r-i-s-e----marche-du-soutien-a-domicile---une-nouvelle-preuve-que-lausterite-nest-benefique-quau-prive-568712231.html

/R E P R I S E -- Marché du soutien à domicile - Une nouvelle preuve que l'austérité n'est bénéfique qu'au privé/

MONTRÉAL, le 12 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Alors que le gouvernement libéral clame haut et fort, depuis plus de deux ans, que l'austérité n'aura aucun impact sur les services à la population, la réalité est tout autre. Dans le secteur du soutien à domicile, les services offerts par l'État sont nettement insuffisants, comme le rappelle d'année en année la Protectrice du citoyen. Or, plutôt que de hausser l'offre dans le réseau public, le gouvernement privatise les soins en faisant appel aux entreprises privées et aux entreprises d'économie sociale dont le chiffre d'affaires explose depuis le début des compressions budgétaires. C'est ce qu'indique un reportage de Radio-Canada, diffusé le 11 février.

La CSN est préoccupée de cet état de fait. Le ministre Barrette semble en effet intéressé à développer la présence du privé dans le secteur du soutien à domicile, en annonçant des investissements nouveaux pour la formation des travailleuses et des travailleurs. Si l'économie sociale occupe une place majeure dans notre société, son rôle ne doit pas être d'entrer en compétition avec les services offerts dans le secteur public. « Nous le disons depuis longtemps, l'austérité, c'est un chemin tracé d'avance pour la privatisation de l'ensemble des services publics, c'est maintenant le secteur privé qui, en se réjouissant de son expansion, vient confirmer nos pires craintes », lance Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

Pour la CSN, le recours au privé et même aux entreprises d'économie sociale ne fera en sorte que d'offrir des services à moindre coût en abaissant les conditions de travail de la main-d'oeuvre. « Ce n'est, ni plus ni moins, qu'une forme de délocalisation, affirme Jean Lacharité. On coupe des emplois de qualité offerts dans le public pour les remplacer par des emplois aux conditions de travails moindres, et ce sont particulièrement des femmes qui occupent ces emplois. D'ailleurs, cette précarité se traduit souvent par un plus grand roulement, et cela aura des répercussions sur la qualité des services, contrairement à ce que prétend le ministre Barrette. » Rappelons que le ministre des Finances disait en octobre dernier : « Il y a énormément d'organismes communautaires qui peuvent livrer des services sociaux. Ça coûte moins cher que s'il s'agit d'un réseau ».

La CSN se désole aussi du fait que cette privatisation risque de faire beaucoup de laissés- pour-compte : « Il est certain que cette situation aura pour résultat de limiter l'accès à ce service, principalement pour les personnes à faible revenu. Oubliées l'universalité et l'équité, le ministre Barrette en a décidé autrement », déplore Jean Lacharité,

Chaque jour, le virage néolibéral se confirme dans le système de santé et des services sociaux. « À ce rythme, on se réveillera d'ici quelque temps avec des services assurés par le privé, de plus en plus de gens qui en seront exclus, et des hôpitaux qui se feront concurrence… bref, une américanisation du système. »

À propos de la CSN

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

 

SOURCE CSN

Renseignements : Jonathan Aspireault-Massé, Service des communications de la CSN, Cellulaire : 514 378-1753, Bureau : 514 598-2159, Jonathan.aspireault-masse@csn.qc.ca


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2017 l'inclusif